Incursion fédérale

Une déclaration de guerre ? Une bataille épique à raconter ? Venez ici !
Ven Juil 10, 2015 12:36 am

  • [HRP] je me suis permis de prendre quelques raccourcis par rapport à nos actions IG pour faciliter la cohérence. J'espere que ça rendra la lecture plus plaisante. [/HRP]

    La lumière artificielle ne projetait pas d’ombres. La salle tactique de la station Midway était plongée dans une clarté qui semblait figer le temps. Givre n’aimait pas cette lumière. Mais il devait reconnaître qu’il voyait mieux. Il se reconcentra sur le sujet de sa visite. Au centre, une vue simplifiée et annotée d’un système stellaire était projeté. L’animation montrait un système fortifié au cœur du territoire impérial. Rapidement, l’amiral Morrow entra dans le vif du sujet. Le système avait laissé place à une planète et Morrow continua son exposé :
    Voilà notre cible. Les défenses sont conséquentes et les renforts ennemis plus que probable. Il fit un geste et la planète se colora telle une mosaïque. Il montra où se trouvait les batteries de défenses, les troupes de défenses territoriales et le palais du seigneur. Puis l’orbite de la planète s’emplit de milliers d’objets. Chaque groupement changeait de couleur quand il le montrait. Comme je le disais, les défenses terrestres sont importantes, mais les défenses orbitales ne sont pas en reste. Il y a des batteries de canon à plasma, des usines de drones de surveillance et de combats, des stations légères de défenses. La flotte en orbite est essentiellement composée de vaisseaux civils, mais la présence de cuirassés pourrait poser des soucis, tout comme la présence de batteries mobiles de canons à plasma en grand nombre. Il continua à exposer des informations techniques, des stratégies possibles et des demandes logistiques. Givre ne prêtait pas attention aux informations. La Pensée avait suffisamment de cerveaux pour qu’il puisse se permettre de s’échapper dans ses pensées.

    Thedoci marchait dans les couloirs du vaisseau. Sur le trajet jusqu’à la passerelle, il expliqua en détail le plan d’action. Trois flottes fédérales traverseraient l’anomalie d’Eope grâce à la Cité des Dieux. Les fidèles de l’Empereur, sûrs d’eux ne prennent même plus la peine de surveiller leurs frontières et laissent d’innombrables quantités de matériaux sans défenses. Mais attaquer leurs mondes-capitales en plein cœur de leurs territoires est un pari osé. Une fois en Aelron, les flottes devaient se regrouper sur un avant-poste fédéral puis se lancer à l’assaut de la cible dans le mois TSU. Si les Amaranths ne détectaient pas leurs mouvements, ils profiteraient de l’effet de surprise, privant la défense de renforts immédiats.
    Sevenson s’installa dans le fauteuil de commandement. Son cuirassé était le fleuron de la flotte. Le bras droit de Thedoci avait souvent prouvé son efficacité au combat. Et Bart était à ses côtés. Il aurait apprécié se battre au côté de Thedoci, mais sa place n’était pas sur le champ de bataille. Il était resté sur Linalia avec Yelena pour diriger l’empire. A travers les écrans de contrôle, Il regardait les mastodontes de métal foncer vers la porte spatiale dont le vortex se stabilisait à peine. Bart lui récapitulait les différents vecteurs d’approches prévus pendant la bataille. Le premier amiral de l’empire était le meilleur tacticien qu’il puisse avoir avec lui, mais son attitude l’énervait toujours autant. Sans prendre la peine de le laisser finir, il lui prit le dossier des mains et l’envoya rejoindre son vaisseau.

    Givre s’enfonçait dans les profondeurs de la planète. Les degrés, taillés à même la roche le menait dans le plus sacré des sanctuaires de La Pensée. Malgré l’absence de lumière, il descendait d’un pas assuré, psalmodiant à chaque marche. Sa complainte terminée, il arriva. Le mur végétal s’ouvrit pour le laisser passer. Rapidement, il parcouru la distance qui le séparait de la Dame Nature, assise au cœur du Temple. Leur entrevue était inutile, ils avaient déjà eu cette conversation des milliers de fois, mais il ne se lassait jamais de la contempler, même si son enveloppe corporelle changeait.
    Comment dois-je t’appeler maintenant ? Mishra ? Melea ? Il n’était pas peu fier de sa blague et arborait un large sourire. Sans attendre de réponse, il continua : Je souhaiterais que Silence s’occupe de mener l’assaut. Je suis déjà mort un nombre incalculable de fois. La Dame Nature fronça mentalement des sourcils. Il était mort exactement soixante-douze fois, et il le savait. Cet entretien était une perte de temps, mais elle ne pouvait se résoudre à l’empêcher de venir, c’était le premier Seigneur Technocrate, il dirigeait La Pensée depuis qu’elle s’était retirée de la scène inter-galactique. Étrangement, il continuait à lui demander ce qu’il devait faire. Et comme il s’y attendait, elle ne lui donna aucune réponse supplémentaire.


    Le vortex inondait l’espace de sa lueur bleutée. Givre avait rejoint les entrailles du cuirassé de commandement. Autour de lui, les cloisons de chair et de métal se déplaçaient pour renforcer cette position, cœur du Premier Mécanisme. Après un rapide briefing, relayé dans le gestalt par les dizaines de réceptacles ayant fusionnés avec les vaisseaux, les Mécanismes -bras armé de La Pensée- traversèrent sans un bruit. Givre n’avait pas besoin de consulter les consoles de commande, les IA lui fournissaient en temps réel toutes les informations nécessaire à la conduite de la flotte. Et même si un nuage de parasite avait brouillé un instant le champ psychique au passage de la porte, le plan se déroulait sans accroc.
    L’orbite de Mikumi était calme et dégagée, mais l’avant-poste fédéral n’était plus qu’un amas de métal. Des dizaines de milliers de vaisseaux, de tout tonnage se déplaçaient pour se mettre en position. Trois des principales armadas fédérales étaient rassemblées dans le puit de gravité artificiel généré par la station de défense. La Tiziri, dirigé par Sevenson avait été la première flotte fédérale à arriver sur la position. Les imposants bâtiments qui la composait étaient en position bien avant l’arrivée de La Tourmente, obéissant aux ordres de Morrow et celle des Mécanismes, arrivés les derniers. Plus loin, une immense rampe de lancement, composée de centaines de rampes standards mises en série pointait son dard terrible vers les positions impériale à des milliers d’années-lumière. Il avait fallu un mois pour que le vide se transforme en une tête de pont aussi bien défendue que les stations fédérales en Varden.

    Bart était là depuis un mois. Sevenson l’avait encore envoyé faire le travail d’un scribouillard. Il avait dû gérer la logistique inhérente à ce genre d’opération, et il détestait ça. Il était tacticien, pas gouverneur d’un quelconque caillou froid et sans vie. Mais il avait tout de même apprécié de pouvoir analyser les impériaux de plus près. Ils ne prenaient même pas la peine de brouiller les radars fédéraux et déplaçaient d’importantes quantités de ressources sans protection.
    Jour après jour, le tacticien avait vu les étranges cargos de La Pensée s’éventrer pour en laisser sortir tout le matériel nécessaire à la fabrication des rampes puis se reformer telle des méduses reprenant leur forme habituelle. D’autres cargos, plus traditionnels cette fois avaient déchargés des quantités impressionnantes de piles à énergie nécessaire à l’alimentation des structures orbitales. En outre, Thedoci lui avait fait parvenir une petite armée de robots de fabrication, accompagnés de leurs habituels modules de construction orbitaux. Puis il avait vu arriver Sevenson et sa flotte. Cette nouvelle ne le mit pas en joie, mais en bon soldat, il s’en accommoda. Il s’en accommoda encore plus quand il apprit qu’il ordonnerait aux trois flottes, se plaçant de facto au-dessus de son rival. Il avait donc analysé les cartes de campagne et les différents renseignements qu’il avait à sa disposition pour trouver le moment propice. Et quand ce fut le cas, la formation, fruit de son génie s’était mise en marche.


    Le trajet fut court. Givre en profitait pour revoir les différents vecteurs d’approche. Du fait de leur vitesse légèrement inférieure à celle de l’armada, les vaisseaux automatisés d’attaque avaient été lancés une journée avant leur départ. Ils devaient arriver trois heures avant l’arrivée des flottes fédérales. Il pensa à ces monstres de métal, projetant missiles nucléaires, rayon d’énergie et plasma à haute vélocité sur les défenses orbitales. Aucun d’eux ne survivrait à cette incursion, mais ce n’était pas leur but. Il fut arraché de ses pensées par la sortie de l’hyperespace. Imperceptible pour un humain lambda, elle lui parvint par les millions de capteurs organiques et électroniques des différents mécanismes. Ils étaient encore à plus d’une unité astronomique de la cible quand les premières salves de plasma tirées par la défense les frappèrent. Hurlant mentalement ses ordres, chaque vaisseau se dirigea vers la position qui lui était attribuée. L’espace habituellement vide était déjà jonché de milliards de tonnes de métal partiellement en fusion, de plasma ou de corps sans vie.
    Tout se déroulait comme prévu. Les défenses orbitales mobiles, affaiblies par la première incursion n’avaient pas eu le temps de se repositionner et avaient été détruites dans les premières minutes de la bataille. Mais les immenses canons à plasma crachaient à intervalles réguliers leurs projectiles meurtriers. Givre comptait Trois … Deux … Un… Comme convenu, les radars fédéraux se remplirent de minuscules parasites, trop rapides et trop nombreux pour être naturels. Les missiles à charge électromagnétique s’écrasèrent sur la planète, projetant une onde électromagnétique d’une puissance inouïe qui désactivait tout sur son passage. Le timing était parfait. Même s’ils subirent l’onde, bloquant les systèmes électroniques, ils étaient encore trop loin de l’épicentre pour que l’effet ne dure plus de quelques secondes. Progressant encore, l’armada balaya sans effort la défense impuissante.


    Le combat n’avait pas duré plus de vingt heures. Les batailles rangées étaient rares mais terriblement rapides. Sans système de communication en état de marche, les Amaranths n’avaient pas pu relayer l’information de la défaite. Mais les renforts étaient sûrement déjà en route. Le système capital du Comptoir était plongé dans le chaos. Déjà, les transporteurs fédéraux se chargeaient des biens présents dans les immenses entrepôts en orbite de la planète. Pendant ce temps, Morrow se chargeait de pilonner la surface en prévision d’une invasion en bonne et due forme. Le plasma avait vitrifié une bonne partie du continent, détruisant les différentes couches de métal qui formait la méta-cité et vaporisant tous ceux qui se trouvaient piégés à l'intérieur. Quelques jours avaient suffi à réduire à néant les infrastructures d’un des mondes forteresses du Comptoir. Puis l’ordre d’invasion avait été donné. Les barges d’invasions se détachèrent des vaisseaux porteurs pour fondre sur la planète.
    Le général de division Ambraezia beuglait ses ordres. Morrow l’envoyait en première ligne, et il ne pouvait être plus heureux qu’à cet instant. Autour de lui, plus de vingt mille hommes et femmes s'équipaient. Ils allaient être envoyés dans des modules d’entrée rapide dans l'atmosphère. Ces modules avaient beau être des cercueils de métal -en effet, un module sur cinq n’arrivaient pas au sol entier, Ambraezia ne pouvait se passer de l'adrénaline que lui procurait l'élévation de la chaleur, les turbulences et le danger inhérent à ce genre de transport. Pour rien au monde il n’aurait échangé sa place avec l’un des planqués des barges de débarquement.
    Assis dans le module, il boucla le harnais qui devait éviter à ses os de se briser pendant la descente. Les neufs soldats présents avec lui firent la même chose et le module se remplit d’une mousse anti-choc. Puis la secousse caractéristique de la catapulte électromagnétique qui propulsait le module à un dixième de la vitesse de la lumière lui indiqua que l’heure du bain de sang était venu. Désactivant la sortie audio de son casque de combat, il hurla de joie tout au long de la descente. A peine le module avait pénétré dans l'atmosphère que sa première coque en céramique se vaporisait sous la chaleur créée par les frottements avec l'atmosphère. Immédiatement, quatre puissantes rétrofusées s'activèrent et freinèrent le module pour éviter qu’il ne s'écrase avec une vitesse trop importante.
    L’impact fut violent. Le module ne résista pas et se brisa en morceaux. Le général avait survécu de peu, mais six des neuf soldats qui l’accompagnaient n’avaient pas eu cette chance. En se redressant, il posa le gantelet de son armure de combat sur une matière molle. Un coup d’œil rapide lui apprit qu’il s’agissait là des restes d’une des victimes du crash. Ils n’avaient plus rien d’humain, chaque corps n'était plus qu’un monticule de chair entouré par les débris d’une armure. Son fusil de combat avait disparu en même temps que la moitié du module, mais ce n'était qu’un détail. Réactivant sa sortie audio, il lança à l’attention de la division:
    Division Echo, au rapport! Quelques instants après, un rapport défila sur son affichage tête haute. Sur les vingt mille, plus de six mille avaient péris. Les impériaux étaient tenaces. Ils avaient encore des défenses antiaériennes en état de marche. Au dessus de lui, un déluge de balles attendait les barges. Mais les ordres étaient clairs: descendre sur la planète, pacifier et trouver des informations. Il n’avait pas reçu d’ordre concernant les civils, aussi, il supposa qu’il pourrait les tuer si nécessaire. Division Echo, les plans n’ont pas changés. On trouve les poches de résistances et on les nettoie, pas de contre-ordre en opération. Vous avez carte blanche. Puis il passa sur le canal escouade. Escouade Alpha, direction l’objectif AX-12, on a dix minutes de marche. Déployez les drones de défense et de reconnaissance.
    Le palais impérial n'était plus vraiment un palais. Pas un seul mur n’avait résisté au pilonnage. Mais les bunkers souterrains ne craignaient pas les bombardements orbitaux. Des soldats impériaux avaient tentés de stopper leur progression, mais malheureusement pour eux, ils ne faisaient pas le poids. Activant l’arme intégrée à son armure, Ambraezia en faucha un sans qu’il puisse tirer la moindre balle. Son corps déchiqueté alla décorer les décombres, quelques mètres derrière sa dernière position. Puis d’un bond, amélioré par son jetpack, il se rapprocha d’un jeune Amaranth, sûrement un conscrit et broya son casque -et sa tête par la même occasion- entre ses gantelets. Il se redressait quand un décharge d'énergie frappa son dos. L’armure, composée de plaques de céramiques et de plastacier absorba le plus gros de l’impact. Mais il aurait sûrement besoin de soin. Un des drones de défense repéra le tireur et tira un projectile pas plus gros qu’une tête d’épingle à la vitesse de la lumière. Le malheureux disparu, emporté par l'énergie cinétique. L’armure du général lui injecta un mélange de drogue de combat et la douleur s'évanouit. Son affichage tête-haute lui indiqua qu’il ne restait pas de forces ennemies entre lui et son objectif, ainsi il se remit en route.

    Le puit était profond. Son radar portatif l’estimait à plus de six kilomètres sous la surface. Il avait dû accueillir un monte-charge par le passé, mais les bombardements avaient ébranlé les fondations et condamné l’accès vers les entrailles. Du moins pour un humain normalement constitué. Profitant de ses modifications génétiques et de sa puissante armure de combat, Ambraezia commença la descente, ou plutôt la chute libre. Les indicateurs lumineux passèrent du vert au rouge à mesure qu’il prenait de la vitesse et un son strident l’avertit qu’il allait toucher le sol avec une vitesse trop importante. Activant son jetpack, il ralentit sa descente et s’enfonça jusqu’aux genoux dans les restes du monte-charge. Le reste de son escouade, moins tête brûlée préféra utiliser des filins de rappel.

    Le réceptacle marchait parmi les ruines. Chacun de ses pas soulevait des volutes de poussière et projetait des débris sur les hommes qui lui servaient d’escorte. Mais aucun d’eux ne lui fit la remarque, ni à haute voix, ni à travers le champ psychique. Même si son nom avait été perdu il y a bien longtemps, ses exploits faisaient de lui une légende de La Pensée. Abattue à quelques kilomètres de son point d’arrivée, sa barge s’était écrasée. Mais le réceptacle du vaisseau n’était pas mort en vol et il avait donné sa vie pour permettre à ses passagers de survivre à l’atterrissage. La Pensée chantera ses louanges pour l’éternité.
    Ne pouvant rejoindre son objectif, la légende vivante avait choisi d’appuyer une escouade alliée. Les soldats s’étaient retrouvés piégés dans un corridor par un tir nourri. Leur artilleur n’avait malheureusement pas survécu et ils ne pouvaient se dégager seuls de cette situation épineuse. Sans hésiter, le réceptacle avait plongé dans les entrailles du palais.

    Le général ne voyait pas comment s’en sortir. Les ennemis, invisibles sur son radar avaient attendu le dernier moment pour tirer. Les projectiles cinétiques avaient fauchés l’artilleur, transperçant son armure comme si elle n’avait jamais existé. Ils avaient dû se mettre à couvert, leurs armes ne pouvant pas percer le blindage du nid ennemi. Le temps s’écoulait et ils ne pourraient rester ici indéfiniment sous peine de se voir abandonnés sur le champ de bataille. Ambraezia avait demandé des renforts, mais chaque escouade avait son objectif propre et la probabilité que quelqu’un vienne diminuait autant que leur chance de survie. Il fulminait. Il aurait préféré mourir au combat plutôt que de se retrouver piégé tel un rongeur dans une cage. Il s’était résolu à charger quand un fracas énorme l’arrêta. Un nouveau point était apparu sur son radar. L’IFF était formel, les renforts qu’il avait demandés étaient miraculeusement apparus. Et les renforts prenaient la forme d’un des monstres de La Pensée.
    Le réceptacle apparu au coin du couloir. Ambraezia frissonna. Même pour lui, la victoire ne justifiait pas de telles horreurs. La rumeur dit que ces armures de chair et de métal avaient était humaine. C’était la première fois qu’il en voyait une de ses propres yeux, et il regrettait que ce jour soit arrivé. Le métal avait fusionné avec les tissus organiques et ça et là, un muscle était relié à un câble électrique. Les scientifiques qui avaient créé cette abomination avaient leur place en enfer. Mais il n’avait pas le temps de la regarder plus en détail. L’arme ennemie, qui avait arrêté de cracher ses projectiles reprit sa besogne. Faisant fi des impacts, l’armure tira une salve de plasma de son bras gauche. La plaque de blindage du nid de mitrailleuse résista quelques secondes avant de fondre. Puis le monstre envoya un combustible liquide qui s’enflamma au contact de l’air. Des cris de douleur indiquaient que des impériaux s’étaient trouvés sur le chemin de l’une ou l’autre des armes. Une odeur de chair brûlée, à peine atténuée par les filtres de son casque le confirma. Sans attendre plus, Ambraezia chargea, hurlant à ses troupes de le suivre. La position qui quelques minutes avant semblait imprenable n’était plus qu’un trou béant. Des corps carbonisés jonchaient le sol. Sans pitié, les soldats achevèrent les blessés.


    Le garçon était apeuré. Il ne comprenait pas ce qu’il se passait. Son père l’avait tiré du lit en pleine nuit et l’avait conduit sous terre. Au loin, il entendait des explosions et des cris. L’odeur était insupportable. Il avait traversé plusieurs points de contrôle, toujours tiré par la main. Puis ils avaient fini dans une pièce sombre, basse de plafond et remplie de consoles. Des dizaines de personnes s’y trouvaient déjà, certains affairés autour des consoles, la plupart tétanisés, le regard dans le vide. Cherchant le regard de son père, il le vit remplit de chagrin. Lui qui était d’habitude enjoué avait le visage grave des grandes personnes qu’il n’appréciait pas. Ils étaient restés là longtemps, sans sortir de la pièce exigüe. Il ne pouvait pas dire si c’était des heures ou des années. La porte blindée, qui ne s’était pas ouverte depuis son arrivée laissa passer trois soldats, il les reconnu à leur uniforme. Le plus petit s’entretint quelques instants avec son père. Puis beaucoup d’hommes ramassèrent des armes sur un râtelier et sortirent. Quand le père voulu prendre une arme, le soldat l’arrêta et lui parla. Le garçon ne comprenait rien et se mit à pleurer. Son père le prit dans ses bras pour le consoler. Le soldat était déjà parti et la porte fut à nouveau scellée.
    Le garçon avait retrouvé son calme. Il somnolait et dans la brume, il entendait un bruit répétitif. La cadence le berçait et il sombrait de plus en plus dans le sommeil. Soudain, le déluge. Un fracas suivi de cris retentirent derrière la porte. Puis quelques instants après, un chalumeau entama la découpe de la porte. Malgré l’épaisseur, la flamme faisait fondre le métal et la porte ne résista pas longtemps. Les quelques adultes encore présents prirent les armes restantes sur râtelier avec l’énergie du désespoir. Les enfants, rassemblés au fond de la salle pleuraient.

    La porte se détacha de son socle et tomba au sol. L’espace d’un instant, le calme revint. Puis la pièce se remplit de fumée et le bruit d’un coup de feu résonna. Quand la fumée se dissipa, Ambraezia et ses hommes avaient investi les lieux. Les quelques résistants encore présents ne bougeaient plus. Le casque du général s’ouvrit, laissant apparaitre son visage couvert de cicatrices. Rapidement, il repéra sa cible. Le dignitaire avait en sa possession les codes d’accès aux renseignements impériaux. D’un pas, il s’approcha de lui, le désarmant d’un revers de la main. L’homme, qu’il dominait d’une bonne tête n’opposa pas la moindre résistance.
    Je suppose que vous savez pourquoi je suis ici. L’homme acquiesça d’un signe de la tête. Mais il refusait de coopérer. Il n’eut pas le temps de bouger, il reçut la gifle de plein fouet, tombant au sol et crachant une dent. Dans le fond de la pièce, un garçon poussa un cri. Un des soldats attrapa le petit par le col, le soulevant d’un bon mètre au-dessus du sol. Puis il posa son arme sur la tempe du garçon. Je serais vraiment désolé d’avoir à tuer un enfant. Mais ma mission est d’une importance capitale. Allez-vous coopérer ? Résigné, l’homme s’installa à la console et se connecta. Ambraezia dans son dos lui indiquait quelles informations il devait copier. En quelques secondes, l’holodisque contenant toutes les affectations militaires et civiles, toutes les positions ainsi que les stratégies actuelles du Comptoir fut généré. Le général l’inséra dans son armure avant de déclarer :
    Une bonne chose de faite. Je me dois de vous importuner encore un peu, mais vous devez nous suivre sans résistance. Ceux qui refuseront seront exécutés sans autre forme de procès.

    Depuis la passerelle du Thilelli, Bart contrôlait les différentes formations. Les uns après les autres, les rapports de mission générés par les IA de combat apparaissaient. L’opération ne pourrait durer indéfiniment, les impériaux étant déjà en chemin. Les cargos fédéraux étaient déjà chargés et s’apprêtaient à partir. Le dernier rapport des équipes au sol confirmait une réussite mitigée. La plupart des dignitaires avaient fui ou étaient morts, mais une escouade de choc avait réussi à mettre la main sur les informations désirées. Et mieux encore, ils revenaient avec des otages pour s’assurer que ceux-ci ne parlent de ce que l’escouade avait récupéré. Deux heures plus tard, les dernières troupes fédérales avaient embarqué et l’ordre de retraite fut donné. Finalement, tout s’était déroulé comme il l’avait prévu.
    La Dame Nature nous montre la voie.
    Seigneur Technocrate Silence


    La Pensée est un être vivant. Vous pensez nous affaiblir en éliminant nos constituants. Mais jamais vous ne nous exterminerez, la Dame Nature nous accueille en son sein et chantera nos louanges pour l'éternité!
    Dernières paroles de Melea
    Avatar de l’utilisateur
    DameNature
    Pilote
    Pilote
     
    Messages: 126
    Inscription: Mar Juil 12, 2011 11:51 pm
    Gouverneur: La Pensée

Ven Juil 10, 2015 11:36 pm

  • Le domaine Atlanth reçu un message d'urgence concernant une attaque Thelios en cours sur la Fin du Rêve, une colonie à protection minimale du seigneur Lannister.

    - Et puis quoi encore? Vous allez me déranger à chaque fois qu'un Thelios fait ses besoins?! Les territoires des Lannister est à l'abandon depuis des siècles : je ne sais pas ce que les Thelios y cherchent, mais il semblerait que les informations ne circulent pas vite en Varden! Ils veulent peut-être voler les secrets technologiques des Lannister concernant l'ampoule électrique?

    Le Seigneur Teratul n'était pas du genre agréable lorsqu'on venait le déranger inutilement, surtout lorsqu'il s'agissait d'une action menée par une faction primitive.

    - Bon, quant à m'avoir déranger, pouvez-vous au moins me dire ce qu'ils ont fait sur cette colonie morte?

    - Rien Monsieur! Sur les canaux Thelios, on entend crier victoire et succès, mais la colonie étant en N'ishont, nous avons été en mesure de visualiser le combat et il semblerait qu'aucune troupe n'ait touché terre. Ils ont simplement vidé les excédents de matière première de la colonie.

    - Ah. Donc, si je comprend, vous venez me déranger pour me dire que les Thelios ont retiré de nos pattes la production d'une planète sans intérêt? Laissez-les donc crier victoire. Piller une colonie de l'empire abandonné depuis plusieurs siècle leur a probablement demander une préparation infernale. Ce n'est pas comme si la fédération représentait une menace.

    - Mais monsieur, le Pacte voudra certainement réagir!

    - Réagir à quoi? La fédération est en voie de disparition. Une expédition pourrait peut-être éventuellement être organisé à titre d'exercice militaire, mais franchement, si tu veux aller combattre les Thelios, prend une arme et vas-y, tu n'as pas besoin de l'armée pour ça!
    «La technologie est esclave de l'homme et l'homme est esclave de la technologie. Cette relation d'égalité est la seule qui, quoi que l'on fasse, ne pourra jamais être altérée.»

    Teratul
    Avatar de l’utilisateur
    Ordre Mizarien
    Officier
    Officier
     
    Messages: 233
    Inscription: Sam Juil 12, 2014 9:33 pm
    Localisation: Canada

Sam Juil 11, 2015 1:44 pm

  • Depuis l'aube des temps, l'Univers connu est séparé en deux cadrans. Il y a des millénaires, les Sept se sont partagé les territoires d'Aerlon et de Varden. Dès lors, même si la technologie permet de passer d'un amas à l'autre, les habitants préfèrent rester chez eux. En effet, l'herbe n'est jamais plus verte chez le voisin.

    Néanmoins, il arrive, dans de rares circonstances, que pour une raison plus ou moins raisonnable, une alliance se décide de mener des actions, généralement belliqueuses, dans l'autre cadran. Il paraîtrait que cela est un acte héroïque et prestigieux. Ou qu'il est totalement stupide et irréfléchi, selon le camp adopté.

    Toujours est-il que les Thelios, caste que de nombreux empires pensaient disparue, avaient à nouveau voulu jouer avec le soleil. Ces illuminés en quête perpétuelle de connaissances s'étaient brûler les ailes à bien des reprises, l'Histoire s'accorde sur ce point. Il y a quelques siècles, une nouvelle coalition avait vu le jour. Ce regroupement s'était donné le nom très évocateur d"Hégémonie des Phalanges Thelios.

    Bon nombre de membres du Pacte n'avaient jamais entendu parler de cette prétendue Hégémonie. La raison ? Elle est on ne peut plus simple : les affaire de Varden n'intéressent que les Vardeneux. Ou les bouseux, selon le point de vue.

    Mais cet amas d'empires était bien décidé à faire valoir sa place au soleil. Et quoi de mieux que de frapper une grande alliance d'Aelron en son cœur ? L'idée était bonne, voir excellente. En théorie du moins…



    ****************************** La réunion **********************************


    Quelques jours après l'incursion Thelios en territoire du Pacte, sur le Faucon Vigilant.

    Neige Enflammée, dirigeant par intérim du Pacte, se leva. Tout le monde était arrivé, ce qui constituait moins de la moitié des membres du Pacte. Eh oui, les temps sont durs…


    " Bon, contrairement à ce que vous pouvez croire, je n'ai pas demandé cette réunion. Il s'agit d'une procédure automatique lorsque la planète mère d'un des membres du Pacte est attaquée. D'ailleurs, c'est qui qui s'est fait vider ? "

    Un hologramme apparut, représentant quelque chose que Neige connaissait très bien. Il eu un léger sourire et frappa son front de sa main droite.

    " Sérieusement ?! Convoqué à une réunion parce que La Fin du Rêve a été pillée ? Par des Thelios en plus, c'est d'un ridicule. Varden reçoit les nouvelles avec des siècles de retard ou bien ? "

    Les rares membres présents s'esclaffèrent. En effet, les mondes sous régence des Lannister n'étaient plus gouvernés depuis des lustres.

    Le Seigneur Teratul, du domain Atlanth, intervint à son tour.


    " L'ivresse de la victoire semble avoir emporté les Thelios. Ils ont détaillé les péripéties de leur attaque sur les canaux du Hall de Guerre. Je vous laisse regarder. "

    Un hologramme apparut, le récit de l'Hégémonie fut conté.

    " Trololol " ne put s'empêcher de dire Neige Enflammée, puis il s'excusa du non sérieux de sa réaction.

    Date, du Shogunat, qui représentait à l'heure actuelle la force vive du Pacte, s'empressa de répondre.

    " Cela fait des années que je vous parle de ce problème de Thelios. Ils pillent régulièrement en territoire du Pacte. Il semblerait que devant notre non réaction, ils se soient enhardis. Sur le principe, leur attaque était peut être totalement inutile, mais ils ont quand même reprise l'Avant Poste qui contrôle nos territoires. Et même si Tywin ne donne plus signe de vie, il reste officiellement le chef du Pacte. Il faut laver cet affront. "

    " Toujours le sang aussi chaud à ce que je vois. J'imagine que tu as déjà commencé ? "

    " En effet. En tant que gardien de la Citée, j'ai remarqué qu'ils s'approchaient un peu de trop. Mes troupes sont en train de mettre Varden à sac à l'heure ou nous parlons. "

    " Attaquer la planète principale du Pacte pour détourner notre attention afin de s'emparer de la Citée ? Les Thelios auraient donc cessé de se comporter comme des Zetrans ? Ma foi, pourquoi pas. "

    " Sinon, pour cette histoire d'otages, on fait quoi ? " demanda Teratul.

    " Des otages ? De quoi est-ce que tu parles ? " lui rétorqua Neige, un brin interrogateur.

    " Pffff… Neige, sérieusement, ça devient lassant. T'as vu la même chose que nous, nan. Au cours de la bataille, ils ont visiblement réussis à débarquer des troupes. Ils ont fait quelques otages, et d'après l'ordinateur central, ils auraient dérobés des secrets militaires. "

    " Des secrets militaires, sur La Fin du Rêve ? J'ai révoqué les accès aux dossiers sensibles à Tywin depuis bien longtemps. Je ne sais pas ce qu'ils ont volé, mais ça ne doit pas voler bien haut. "

    Neige était plutôt fier de sa petite blague. Ce que ne partagèrent pas ses confrères, divisés entre une simple négation de la tête et un soupir qui en disait bien long. C'est ce moment que choisi Brynjaleifre pour arriver.

    " Eh Neige, j'ai fais un petit tour du Zenovo, sympa la nouvelle déco. Les Pirates ? "

    " Nan, pire. Des Thelios… "

    Un nouveau sentiment d'affliction envers Neige s'empara des membres du Pacte.

    " A la bonne heure ! C'est qu'ils ne sont pas venus pour rien alors si Zenovo y est passée. "

    " Pour tout t'avouer, je ne savais pas quoi faire des ressources. Alors en un sens, ça m'arrange. Et puis je ne plombe pas l'économie de mon empire en construisant des défenses en masse, moi ! "

    " Bordel Neige… "

    " Ouai je sais… "

    " Ça ne me dit toujours pas ce qu'on fait. " intervint Teratul.

    " Bah… Ils ont l'air fier, mais bon, à l'heure qu'il est, connaissant Date Tadamune, ils doivent passer un sale quart d'heure. D'ici quelques jours, on n'en entendra plus parler. Quant à l'affront, taper une coquille vide et s'en vanter, ouai, ils viennent bien de Varden. "

    " Neige ? "

    " Quoi encore ? "

    " Tu sais à quelles données ils ont pu accéder ? "

    " Des positions qui ne sont plus utilisées j'imagine. "

    " Mais encore ? "

    " J'en sais rien. Peut être la localisation de la collection de string de Tywin sur laquelle tu lorgnes depuis des lustres ! "

    " Ta mémoire te joue vraiment des tours… "

    " Bryn, si t'es en possession d'informations que je n'ai pas, accouche, et arrête de me cuisiner comme ça, tu sais que je déteste ça ! Et oui, je sais, c'est bien pour ça que tu le fais, fichu Eldar ! "

    " Est-ce que tu te souviens de la personne à qui nous avons confié les plans de notre petit projet, parce que chacun de nous deux voulait les garder pour lui? "

    " Oh… N… N… Bordel de foutre dieu ! T'es pas sérieux ?! "

    " Malheureusement si. Ils ont en leur possession la position exacte de l'ensemble de nos plantations. "

    " Qu'on les massacre tous, jusqu'au dernier ! Que toute possession de l'Hégémonie en Aelron soit rayée de la carte ! Et tout de suite ! Les bouseux cherchent la bagarre, ils l'auront ! Qu'on relance l'industrie du Pacte, qu'ils arrêtent de faire la sieste ! L'heure est à la guerre, que le plasma hurle, et qu'on sorte le Char des Dieux ! "

    " Wé ! Déchainez les enfers !!!!!!!!! " s'enflamma Date.
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam

Sam Juil 11, 2015 3:57 pm

  • Dea Mechanica, présente de la dernière minute, ne fut remarquée que par surprise et étonnement au moment où Brynjaleifre prononçait un "(...) pour lui?".

    Toute séance étant enregistrée en vidéo, audio et différents autres spectres de perception dans les ordinateurs de bord, Dea Mechanica fut au fait du contenu intégral de la réunion au moment où Neige Enflammée ânonnait un "
    Oh.. N.. N.. (..)".

    Dea Mechanica attendait (longuement, même pour une entité biologique) la fin de l'enflammement de Date pour prendre la parole:


    J'ai intégré le rapport de l'entité "La Pensée".
    La suppression des informations inutiles ne laisse que le rapport de combat.


    La salle esquissa à l'unanimité un léger sourire narquois. Une androïde peut-elle enfin créer des blagues? Il semblerait qu'après plus d'un millénaire d'apprentissage oui! Quoiqu'il en soit son analyse restait terriblement efficace.


    Je suggère en représailles 2 éléments:
    - la destruction d'entités biologiques Thelios en nombre et valeur égaux à celui des otages, infanterie, résistance, civils et entités biologiques non humaines.
    - l'anéantissement de
    (...)

    Dea Mechanica rencontrait-elle son premier bug? Impensable pensèrent ses interlocuteurs. 2419 millisecondes de blackout et de mise à jour des ordinateurs de bord plus tard, elle reprit:


    Je viens de contrer une tentative d'attaque d'un système mineur des ordinateurs de bord.
    Veuillez changer de lieu pour poursuivre cet entretien.


    Son public réfléchissait au lieu dont Dea Mechanica parlait. Pendant ces longues millisecondes de réflexion, Dea Mechanica quitta le Faucon Vigilant et les y attendait déjà.

    Cependant, ne sachant ce qu'était un "Dieu", n'en ayant pas rencontré, elle calculait ce que pouvait être son Char. Les résultats était improbables à plus de 99%...
    Elle ramena l'appellation de "Dieu" à un titre Honorifique porté par une entité biologique (plus précisément un humain) et restreint les calculs à l'aspect militaire, les résultats faisait état d'un bâtiment de grande taille, de forme tubulaire, courbée vers le haut. Statistiquement, 2 sphères de propulsion siègeraient à l'arrière et embarqueraient une multitude d'antennes et de capteurs plus ou moins filiformes. Un nombre considérable de chasseurs ou navires plus gros pourrait être embarqué dans les sphères de propulsion et une rampe de lancement pourrait siéger dans les ponts inférieurs pour éjecter la flotte d'attaque par l'avant. L'avant serait donc constitué de la passerelle de commandement et comporterait un sas d'ouverture frontale assez grand, probablement de fente d'ouverture verticale. L'ensemble adopterait donc une structure pénétrante. "Intéressant" "pensa"-t-elle, en attendant d'avoir plus de précisions.
    Dea Mechanica
    Pilote
    Pilote
     
    Messages: 47
    Inscription: Jeu Nov 27, 2014 3:13 pm
    Gouverneur: -

Sam Juil 11, 2015 5:48 pm

  • Siala, colonie semi indépendante Eldar, était donc le lieu choisi pour cet entretien secret...


    L'architecture et la décoration du salon dans lequel les membres du pacte s'installaient était délirante, mélange de splendeur et de kitch pure, le château de Jaskier tout entier était une sorte d'injure au bon gout...

    Alors que les deux dirigeants du Pacte s'affairaient a couvrir la déco immonde de volute de fumée, tous entendirent un bruit caractéristique, des grelots...


    -Bon, les enfants, il semble que ce vieux Lannister devienne au final le contraire du guide qu'il fut pour nous a la création de notre alliance, c'est a dire, un boulet!

    Jaskier se tenait là, sourire carnassier et grelots dansant de son chapeau, Déa cru avoir un bug d'affichage... Un amiral, commandant du Faucon Vigilant qui plus est, affublé d'un chapeau de bouffon, n'était pas dans les habitudes de ce que son code binaire de pensées était capable de déchifrer...

    -Pour poursuivre, il semble de plus que nos chers visiteurs vardeneux n'en soient pas a leur coup d'essai, les archives du Faucon regorgent de rapport sur leurs agissement en nos mondes, et leur rapprochement de la cité des dieux, bien que par des chemins détourné, est inquiétant...

    Brynjaleifre leva les yeux de son narguilé, les borborygmes cessèrent aussitôt, il expira la fumée et s'exclama:

    -Penses tu vraiment que la cité soit visée? Neige, il n'y a bien sûre pas que les plans de nos plantations d'herbe a pipe en jeu, ils ont volé d'autre document, mais il semble que les régent de "la fin du rève" aient décidé de passer en stase sans nous apporter plus d'information.

    Le flamboyant givré cracha sa fumée a son tour, toussa tel un chat empoisonné, et dit:

    -Je me demande bien ce qu'ils ont pu voler d'autre...

    -Quoi qu'il en soit, nous devons répondre, et de manière forte, a cette agression sur le fondateur de ce foutu Pacte
    , s'insurgea Jaskier, et j'ai d'autres choses a faire que de diriger quoi que ce soit pour le moment, notre fleuron est actuellement attaqué par un ou plusieurs pirates s'en prennant à notre ordinateur central!


    Erdnael, dirigeante de l'ETCC, venait de faire son entrée, elle prit son père à l'écart, et, après un bref échange, se tourna vers Jaskier et dit:

    -Il semble qu'il y ai de nouvelles informations capitales, Amiral regagnez votre vaisseau au plus vite, l'heure est grave, les techniciens de l'Imperium Mecha ont réussi a sécuriser les données du Faucon vigilant, mais il y a eu des fuites...

    Les membres du Pacte se levèrent a l'unisson, le brouhaha qui s'ensuivi fut coupé net par le dirigeant du shogunat:

    -Bryn, avant de partir, j'aimerais savoir ce qu'on fait, j'ai déjà quelques contacts diploma...

    L'Eldar c'était retourné, et, sur le pas de la porte, donna une réponse froide, tel un murmure:

    -Brulez tout...
    [00:10:32] Octopus: si PIC est un trident, alors moi je suis le manche :p
    Avatar de l’utilisateur
    Empire Eldar
    Pilote
    Pilote
     
    Messages: 140
    Inscription: Mar Juil 24, 2012 1:58 pm
    Gouverneur: veni-vidi-reparti

Jeu Juil 16, 2015 11:23 pm

  • Le 14 Volahn(9) de l'an 16.632 TSU.

    Un jour…

    Une date…

    Le début de la fin d'une ère !

    Mais surtout le commencement de la plus grande action d'extermination jamais menée dans l'Univers connu depuis l'âge des Grandes Alliances. Une véritable purge à l'échelle d'un amas tout entier.

    L'objectif de cette purge ? Éradiquer une faction.



    ****************************** Un matin comme les autres **********************************


    Neige Enflammée était dans son bureau, sur Thalam. Du travail, il en avait à la pelle : le monde mère des Chantiers Impériaux Thalaméens venait d'être téléporté. Imaginez un peu, Thalam, l'Impénétrable Citadelle, l'une des premières planètes colonisée d'Aelron, a été déplacée. Neige n'était pas spécialement pour cette idée, mais force est de constater que l'avenir de Thalam devenait incertain au fin fond de la première région.

    Dans tous les cas, Neige était débordé. Sans compter cette histoire avec l'Hégémonie Thelios qui s'était amusée à mener des raids de pillages en plein cœur des territoires du Pacte, dont les nombreuses colonies sous gouvernance de Thalam.

    S'accordant une pause, il sortit sur le balcon et alluma sa pipe. Une sensation de bien être l'envahit. Il repensa à cette fameuse histoire d'attaque sur le monde mère des Lannister, ainsi que la récupération d'informations qui s'en suivit. Neige avait immédiatement ordonné de sécuriser les positions stratégiques, à savoir ses plantations. Ne sachant pas s'il pouvait vivre sans avoir sa pipe au bec, il préféra ne pas prendre de risque.

    Alors qu'il planait en repensant à son réveil sur Thalam, quelques siècles auparavant, une alerte retentit. Date Tadamune avait relayé l'information depuis Varden, la Citée des Dieux, récupérée par le Pacte après une glorieuse bataille contre Cetyn, allait tomber aux mains des Thelios de l'Hégémonie. Ainsi le Pacte avait vu juste dans leur plan, les échauffourées en territoire du Pacte n'étaient qu'un avant goût. C'est qu'ils avaient de l'ambition les jeunots !



    ****************************** Un voyage... **********************************


    Le Shogunat avait ordonné le ralliement du Pacte. La contre-attaque des offensives en territoire impériaux étaient encore en cours de planification que les Thelios repassaient déjà à l'attaque. L'heure n'était plus aux grands discours, il fallait agir. Et vite. Ce que le Pacte n'avait plus l'habitude de faire.

    Neige Enflammée fut donc convié sur le Faucon Vigilant afin de discuter de la riposte à adopter. Il embarqua donc à bord d'un des vaisseaux spécialement équipé par les Chantiers Impériaux Thalaméens.

    Considérant que la reprise imminente de la Citée par les Thelios était une action sans précédent, il décida de consommer un peu d'une herbe trouvée au plus profond de la capitale. Alors qu'il était en quête d'un coin tranquille pour savourer sa trouvaille, l'alarme retentie. Uran, dernière gardienne de la première région, avertit que de nombreuses flottes de l'Hégémonie se dirigeaient un peu trop rapidement vers les nombreux secteurs miniers thalaméens. Avec des intentions plus hostiles que de simples pillages, en atteste l'absence de transporteurs dans les flottes d'attaques. Neige venait de comprendre et il savait qu'il était déjà trop tard. La machine était huilée et lancée, plus rien ne pourrait l'arrêter.

    Une fois sa pipe bourrée, il s'assit et l'alluma. La fumée qui s'en dégagea était encore plus noire qu'une nuit sans lune. Sa tête se mit à tourner et il entendit soudain un rire démoniaque. Et caractéristique. Ce même rire qui avait terrorisé l'amas d'Aelron plusieurs siècles durant. Eh oui, il s'agissait bien du rire d'Esclar Tenebris, le fameux
    " Mouhahahahahahahaha !!!!!! ".

    Il sentit une secousse, et émergea doucement. Un membre de l'équipage venait de trouver Neige, couché sur le sol, pris de convulsions. Ce dernier n'avait aucune idée du temps qu'il était resté évanouit. Après quelques secondes pour reprendre ses esprits, Neige courut comme une furie vers la salle de contrôle de l'appareil. Il ne prit pas la peine de reprendre son souffle qu'il hurla de faire demi-tour. L'heure n'était plus à la discussion, la situation dépassait la seule responsabilité du Pacte. Le vaisseau fit donc route vers la Station Diplomatique Centrale.

    Les membres du Pacte en furent avertis, Brynjaleifre lui témoignant son soutient et lui souhaita bon courage. En attendant, les membres du Pacte préparaient activement l'après chute de la Cite des Dieux. Quelques heures plus tard, le rapport de bataille arriva. Et quelques instants après, une immense détonation vint illuminer le système Riki : la Citée des Dieux avait été détruite volontairement par l'Hégémonie Thelios. Les yeux ne Neige n'en furent que plus enflammés.



    ****************************** Le discours ! **********************************


    Accompagné de sa garde personnelle, Neige débarqué à la Station Diplomatique Centrale. Le point de non retour était proche, il le savait. Son cœur s'emballa, ses tempes se mirent à battre bruyamment. Puis il sentit une présence et vit au loin ce qui ressemblait à de la fumée noire, qui se mouvait. Alors il comprit. Esclar Tenebris le guidait vers la salle qu'il adorait tant, là où jadis, des millénaires auparavant, il aimait se donner en spectacle et terroriser les plus faibles.

    L'immense porte se dressait juste devant lui. Neige Enflammée inspira profondément, se remémora la raison de sa venue, et poussa les lourdes portes. Derrière, un immense brouhaha, mêlé d'une forte odeur caractéristique de ce genre d'endroit. Il fendit la foule, le regard droit devant lui et monta sur l'estrade. Sachant pertinemment que le calme ne viendrait pas tout seul, il dégoupilla l'un des fumigènes préférés d'EsclarTenebris. La détonation qui s'en suivit, associée à l'apparition d'une épaisse fumée noire, fit son petit effet. Neige attendit que la fumée se dissipe, prit une profond inspiration, et prit la parole.


    " Peuple et habitants des deux Amas, moi, Neige Enflammée, représentant officiel du Pacte Impérial des Comptoirs, me tiens devant vous en ce jour car l'heure est grave. Car aujourd'hui, les membres de l'Hégémonie des Phalanges Thelios a commis un acte sans précédent, et sans retour possible. Après s'être emparé de la Citée des Dieux, ils l'ont faite explosée, détruisant ainsi l'unique moyen en notre possession pour luter contre l'Anomalie d'Eope et anéantissant par la même occasion la communication entre les amas.

    Pour d'obscures raisons, l'Hégémonie semble avoir pris le Pacte pour cible. Nos plus éminents spécialistes ne sont pas parvenus à trouver une once de raison pouvant justifier de telles exactions. Mais l'anéantissement de la Citée des Dieux, ainsi que la destruction méthodique et calculée de nombreux éléments civils du Pacte nous laissent à penser qu'ils recherchent une guerre ouverte.

    Cependant, en privant tous les peuples des bénéfices de la Citée des Dieux, l'Hégémonie semble chercher la guerre à un tout autre niveau. Ainsi, j… "


    Neige Enflammée s'arrêta net. Au loin, il vit Esclar Tenebris en personne. Il ne rêvait pas. L'ancien maître de Thalam arborer un rictus mauvais sous son masque. Puis il s'évapora et Neige ressentit une immense douleur cérébrale. Se regarde se voila. Puis il reprit ses esprits, et tout lui paraissait plus clair désormais.

    " Depuis l'aube des temps, les membres de la caste des Thelios n'ont causés que de graves ennuis à l'Univers. Avide d'avancements scientifiques, ils ont failli condamner à plusieurs reprises l'Univers, notre extinction n'ayant été évité que de justesse et par une coopération à l'échelle des factions. Nous avons ainsi pu survivre à Arnor, aux Lorkhanons, et à Cetyn. Tous ces maux leurs sont directement imputables.

    Alors quand est-ce que nous ouvrirons enfin les yeux ?! De part le courage des Amaranths, la Citée des Dieux, un artéfact du temps des Lanthaniens, a pu être récupéré. Et voilà que les Thelios, encore eux, détruisent cette structure exceptionnelle. Il y a quelques siècles, du temps du Seigneur Lord Sith, les Thelios ont terrorisés l'ensemble de l'amas de Varden, obligeant les Léanths et les Amaranths à intervenir en dehors de leur amas.

    Quelle preuve vous faut-il encore que les Thelios sont une faction nuisible ? Aujourd'hui regroupés sous le sigle de l'Hégémonie des Phalanges Thelios, cette faction s'octroie le droit de décider ce qui est bon ou qui ne l'est pas à votre place ! Pensant que l'union fait la force, ils ont débarqués en Aelron, à plusieurs reprises, pour tenter de tacler le Pacte. Une première fois à l'aide de pillages, une seconde en pensant mettre à mal notre économie et notre industrie.

    L'heure n'est plus aux délibérations. L'heure n'est plus aux discours. Comme de nombreuses avant elle, une coalition pense qu'elle peut dominer l'Univers. Mais ces savants fous à la forte tête oublient une chose capitale. Comme ses prédécesseurs, l'Histoire ne retiendra pas leur nom, si ce n'est parce qu'ils auront été l'élément déclencheur de la plus grande purge jamais menée à l'échelle de l'Univers. "


    Le maître de Thalam et représentant du Pacte Impérial des Comptoirs prit une profonde inspiration. Le point de non retour était là. Les quelques mots qu'il était sur le point de prononcer changerait à jamais le visage de l'Univers.

    " Aujourd'hui, moi, Neige Enflammée, régent de Thalam, héritier de la sombre volonté d'Esclar Tenebris, lui-même successeur du charismatique Furmi, représentant officiel du Pacte Impérial des Comptoirs, déclare que le Pacte Impérial des Comptoirs entre en guerre contre la faction Thelios. L'ensemble de notre industrie sera entièrement consacrée à l'éradication pure et simple de toute forme de vie Thelios, à commencer par les membres de l'Hégémonie des Phalanges Thelios, sous commandement direct du Seigneur Krateros.

    J'encourage aussi vivement les Seigneurs soucieux de l'avenir de l'Univers à se joindre au Pacte pour mener cette purge. La destruction volontaire de la Citée des Dieux nous concerne tous. Nous comptons particulièrement sur les civilisations d'Aelron. Jadis nous hésitâmes à purger l'amas de Varden pour leur culture impie. Nous décidâmes à cette époque de laisser la situation suivre son cours. Nous nous sommes condamnés par notre manque de tact, cette erreur se doit d'être réparée.

    Quant aux illuminés qui ont concocté ce plan si bien huilé, je ne dirais qu'une chose. Aucune action divine ne saurait vous sauver, par votre préméditation à attaquer ouvertement le Pacte, vous avez lancé une machine de mort qui ne s'arrêtera sous aucun prétexte. Vous avez peut être préparé la guerre, mais nous, nous l'embrassons et vous embraserons avec ! "
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam

Jeu Juil 16, 2015 11:44 pm

  • Le seigneur Teratul répondit aussitôt à l'appelle de son chef. Il répondit de vive voix :

    - Le Domaine Technologique Atlanth répond à l'appelle. Son territoire, s'étendant de Dareyn à Varden, consacrera ses ressources à l'éradication Thelios. La destruction de tous les mondes Thelios est l'objectif. Il est recommandé aux peuples séparatistes de prêter allégeance rapidement à une faction. À partir d'aujourd'hui, la Fédération Thelios n'existe plus : les Sans-Faction seront considérés en tant que terroristes!

    À cet instant précis, les ressources Atlanth furent séparés en trois division :

    Les territoires d'Aelron, profitant des accélérateurs de système du Pacte, lancèrent la fabrication d'une armada;
    Les territoires de Varden traquèrent les terroristes et assurèrent leur extermination;
    Et les territoires de Dareyn entamèrent des recherches sur l'anomalie, cherchant une solution permanente à la réapparition de l'anomalie.
    «La technologie est esclave de l'homme et l'homme est esclave de la technologie. Cette relation d'égalité est la seule qui, quoi que l'on fasse, ne pourra jamais être altérée.»

    Teratul
    Avatar de l’utilisateur
    Ordre Mizarien
    Officier
    Officier
     
    Messages: 233
    Inscription: Sam Juil 12, 2014 9:33 pm
    Localisation: Canada

Sam Juil 18, 2015 5:59 pm

  • Sur Rotalie , tout aller pour le mieux . Les récoltent étaient abondantes , le peuple heureux , la flotte impériale n’opérant que des missions de surveillance . Tout semblait calme sur le territoire Rotalien.

    Le centre de surveillance quand à lui tournait à plein régime . En effet plein de chose semblait se déroulait en territoire Thelios . Les ordres reçu furent très simple : continuer la surveillance.

    Les chosent continuèrent ainsi pendant plusieurs années , les rapports sur l’activité thelios s'accumulant , mais très vite , un rapport attira l'oeil du responsable du centre, le commandant Herios . L'ouvrant et le lisant attentivement , ses yeux écarquillèrent et il laissa échapper un juron qui eut pour effet de braquer les regards de tous les techniciens présent dans la salle. Se levant d'un bond et sans un mot , Herios quitta la salle pour se dirigé dans celle située juste a coté , celle du commandement de la flotte .

    Poussant les lourdes portes , Herios chercha des yeux le haut-amiral de la flotte . Trouvant celui ci pencher sur une carte montrant l'orbite de Rotalie . Se précipitant vers lui Herios annonça :


    -Haut-amiral , veuillez regarder ce rapport de toute urgence !!

    Perplexe, le Haut-amiral le regarda d'un œil interrogateur puis saisit le rapport tout en disant :

    -On ne nous a signaler aucun combat sur un monde Rotalien …

    Continuant la lecture , le haut-amiral fut pris d'effroi quand il apprit que la cité des dieu fut attaqué puis détruite, regardant Herios le haut-amiral demanda :

    -Ceci a-t-il été confirmé ?

    -Oui haut-amiral.

    -Je vais voir l'empereur , Amiral Hartys vous prenez la direction en mon absence. Herios venez avec moi

    Quittant rapidement la pièce , les 2 hommes pressèrent le pas pour se diriger vers les jardins du palais où se trouvait l'empereur .

    En chemin Herios , inquiet , demanda au haut-amiral ce qui pourrait arriver . Le Haut-amiral le regarda et lui annonça 
    :

    -Probablement une guerre.

    Quelques minutes plus tard il trouvèrent l'empereur en compagnie de sa femme dans les jardins , ce dernier compris qu'il se passait quelques chose de grave.

    -Une attaque ? S’inquiéta l'empereur

    -Seigneur , une information de la plus haute importance vient de nous parvenir , veuillez lire ceci je vous pris.

    Le haut-amiral tendis le rapport sur la destruction de la cité.

    -Ce n'est pas possible , ce rapport a-t-il été confirmer ?

    -Oui seigneur , confirma Herios.

    -Très bien convoquer moi la presse . Je dois faire une déclaration publique . Haut-amiral mettez l’intégralité de nos forces en état d'alerte maximal , nous partons en guerre .

    -Bien seigneur répondirent en cœur les 2 hommes.

    Quelques temps plus tard , tout était prêt pour la déclaration de l'empereur Rotalien :

    -Seigneur d'amatens ,

    vous n’êtes pas sans savoir qu'un actes horrible a été commis , en effet la cité des dieux a été attaqué puis détruite par ces immondes Thelios . Cet acte terroriste doit être puni , c'est pourquoi moi , Empereur Tulian souverain de l'Empire Rotalien déclare en ce jour la guerre à tout peuple portant bannière Thelios . Cette guerre aura pour but de faire payer à ces barbares cette attaque sanguinaire qui isole encore un peu plus Amatens , et vous , Thelios allaient payer pour cela .


    La communication se coupa et l'empereur se dirigea avec le haut-amiral vers la salle de commandement en compagnie du haut-amiral , le fracas des armes allait bientôt retentir.
    Image
    Avatar de l’utilisateur
    Therghan
    Officier
    Officier
     
    Messages: 175
    Inscription: Lun Avr 05, 2010 8:54 pm

Mar Juil 21, 2015 1:48 pm

  • Quelque part à bord du Faucon Vigilant



    " Ah Jaskier, te voilà ! Tu tombes bien, je te cherchais. Sais-tu où se trouve Brynjaleifre ? "

    Le bouffon tourna la tête, fit jouer un de ses grelot et retourna à ses activités. Neige Enflammée avait compris le message.

    " Soit. Concernant la guerre, la Confrérie a rejoint nos rangs. D'après les dernières nouvelles, nous pourrions avoir le soutient du Bal Tel Haelia, moyennant un petite excursion diplomatique là-bas. D'habitude c'est le maudit Eldar qui s'en charge, mais comme il n'est pas là… Et comme tu as des rapports privilégiés avec l'Impératrice de l'Aube Rouge, ça serait bien de… "

    Les grelots du bouffon se mirent à tinter assez violemment, coupant la parole à Neige.

    " Jaskier, tu me fais chier ! Bouge tes fesses et va sur Cnossus pour parler à ta belle! "


    " Bryn me paye pour t'emmerder, pas pour être ton chien, fichu thalaméen inutile ! Et puis bon, t'es allé faire le malin sur la Station Diplomatique Centrale, alors maintenant assume. "

    " Je te dé… "

    " Oui, moi aussi choupinou. "

    Neige Enflammée n'avait plus vraiment le choix, il devrait aller se promener en territoire Melrehn pour rencontrer en personnes les dirigeants du Bal Tel Haelia. Et cette idée ne l'enchantait guerre, surtout qu'il avait d'autres trucs importants à faire. Et qu'il détestait la diplomatie.


    Quelques jours plus tard dans d'obscurs recoins du territoire Melrehn.


    Neige était enfin arrivé. Le territoire Melrehn, un endroit qu'il avait jadis quitté et où il pensait ne plus jamais revenir. En plus de ça, il n'avait rencontré les membres du Bal Tel Haelia que très rarement, Brynjaleifre étant celui qui communiquait avec eux généralement. Et à vrai dire, il avait du mal avec leur culture Melrehn singulière. En plus d'être très majoritairement des femmes…

    Il fut reçu avec tout l'honneur dont est capable le peuple Mort, c'est-à-dire avec une froideur exceptionnelle. Chaque instant, il maudit Brynjaleifre et sa disparition trop suspecte pour être involontaire. Neige fut invité à prendre place.


    " Membres du Bal Tel Haelia, je vous propose de passer outre le protocole dont, comme tout Melrehn qui se respecte, vous n'avez cure. Permettez-moi donc d'entrer directement dans le vif du sujet, à savoir la guerre contre l'engeance Thelios. "

    " Pour reprendre votre vocabulaire, Amaranth, nous n'en avons cure. " répondit lentement Tinuviel, Impératrice de l'Aube Rouge et dirigeante d'Haelia.

    Neige s'attendait à une réponse de ce type. Après tout, Thalam était l'une des premières planètes à rejoindre le giron Melrehn, il y a de cela plusieurs millénaires. L'art de négocier avec les Melrehns, il le connaissait, il était juste un peu rouillé.


    " Il est vrai que de part votre politique de détachement, les Thelios ne vous intéressent pas. Pas plus que la Citée des Dieux qu'ils ont détruite, car j'imagine que vous ne l'utilisiez pas. Ce que je comprends tout à fait, Varden est un territoire où ne vivent que des sauvages, à quoi bon y aller. "

    Il n'eut pour seule réponse qu'un imperceptible hochement de tête.

    " Néanmoins, vous avez un point en commun avec les Thelios : la soif de connaissances. Même si ces considérations dépassent mon entendement de la culture Melrehn, le projet Haelia est bien ce qui vous a jadis fédéré. Et je mettrai ma main à couper qu'il existe de nombreux secrets Thelios sur lesquels vous lorgnez. Cette guerre est l'occasion parfaite pour les récupérer sans que personne ne s'en aperçoive."

    Là encore, il n'y eu pas beaucoup plus de réaction de la part de son auditoire.

    " Et qui sait les connaissances qu'ils ont pu extraire de la Citée des Dieux avant de la détruire. Cela ne devrait pas vous indifférer, si ? "

    " As-tu terminé avec ton argumentaire, Amaranth ? Nous te l'avons dis, cette guerre ne nous intéresse pas. Pourquoi donc venir quémander notre aide comme un toutou qui cherche son os ? "

    Neige esquissa un sourire. Il se rémora de nombreuses archives montrant l'inflexible Esclar Tenebris lors de diverses réunions. Toujours à mépriser et à prendre de haut les autres, Melrehns ou non. Les Melrehns étaient définitivement différents.

    " Je regrette que Jaskier n'ait pu faire le déplacement. Quant à Brynjaleifre, nous ne savons où il se terre, sinon soyez assurés que vous auriez eu un autre interlocuteur. Hélas il ne restait que moi. Je suis venu ici avec une mission, convaincre les membres d'Haelia de rejoindre le croisade contre les Thelios. Et je compte bien ne pas rentrer les mains vides ! "

    Tant pis pour sa fierté se dit le thalaméen. Après tout, le jeu en valait la chandelle. Il recula une jambe, posa son genoux droite à terre et inclina son buste au dessus de son genoux gauche. Oui, Neige Enflammée, maître de Thalam, représentant du Pacte Impérial des Comptoirs, s'était à moitié agenouillé devant les dirigeants du Bal Tel Haelia. Sans relever la tête, il ajouta :

    " En vertu du Pacte qui lie nos deux alliances, je vous demande solennellement votre soutien dans le conflit qui oppose actuellement le Pacte Impérial des Comptoirs à la nation Thelios. Conflit dont l'objectif ultime est l'extermination pure et simple de la caste Thelios, pour les punir de l'affront qu'ils ont commis. Notre engagement commun ne vous oblige pas à répondre positivement à l'appel du Pacte. Néanmoins, un refus serait vraisemblablement considéré comme une fragilisation du pacte nous liant. "

    L'Amaranth resta quelques instants dans sa position, avant de se relever, avec grâce. Il se tourna et commença à marcher vers l'imposante porte. Il l'ouvrit, et juste avant de sortir, il se retourna vers les membres du Bal Tel Haelia et dit, avec une profonde sérénité et un calme absolu.

    " La fierté est un sentiment, mais le regret est bien réel. Se terrer dans sa tour d'obsidienne est une sensation, y faire face est douloureux. Mais l'Histoire, elle, ne retient pas la vaillance, elle ne traite que du factuel. Il n'y a que les contes pour enfants qui se terminent bien. "

    Sur ces paroles, il ferma la porte, non sans violence. Il sourit en s'imaginant les Melrehns qui craquelèrent leur visage de glace et leur posture de marbre sous la violence de l'impact. On avait beau être un Melrehn, le sursaut était une sensation tout à faire naturelle.
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam

Ven Juil 24, 2015 1:34 pm

  • A bord du Faucon Vigilant, les nouvelles allaient bon train. Le Pacte avait mis un peu de temps à trouver ses marques dans cette guerre, mais désormais son industrie militaire était pleinement opérationnelle. Profitant d'une installation rapide en Varden grâce à ne maîtrise logistique hors du commun, plusieurs membres du Pacte avaient pu faire d'importants dégâts.

    Le Shogunat par exemple, ancien défenseur de la Citée des Dieux, a été mandaté pour s'occuper de la réduction drastique du territoire ennemi. Plus d'une dizaine d'avants postes sont ainsi tombés. Mais le Pacte avait été provoqué, et l'ordre d'éradication avait été donné. Krateros, dirigeant du Comptoir Impérial Destria, et commandant en chef des armées du Pacte, fut autorisé à user du satomisateur pour réduire à néant des secteurs ennemis. Sans compter l'impressionnante flotte cofinancée par le Pacte qui avait déjà bien éclaircis les rangs ennemis.

    A peine Neige Enflammée fut-il revenu des territoires Melrehns qu'on le convoqua. En effet, les destructions en Varden allaient bon train, ce qui n'était pas le cas de la purge en Aelron. Et dans la mesure où Neige était le seul membre de la Flotte Impériale du Pacte, il fallait qu'il s'y colle. Et les cibles Thelios ne manquaient pas !

    La première cible identifiée, une colonie du Seigneur Psycko, auteur de nombreux pillages sur des possessions thalaméennes, fut réduite en cendre sans qu'une résistance ne soit opposée. Le Char des Dieux put ainsi être calibré et testé, car la cible suivante, non seulement plus coriace, était aussi symbolique. En effet, les instigateurs de tous ces maux, les dirigeants de La Pensée, s'étaient servis d'un satomisateur depuis la colonie Milean pour détruire, entre autre, des secteurs miniers au Seigneur Trevors.

    Les préparatifs terminés, le Char des Dieux se vit confier sa mission. La route hyperspatiale était tracée, l'escorte du satomisateur orbital prête, l'ordre fut donné par Neige Enflammée. Etant donné l'adversaire et la configuration du terrain, une approche dite "bourrin" fut adoptée. En effet, Neige Enflammée commanda à la flotte de se rendre directement sur sa cible, malgré les mois de trajets. La Pensée en serait immédiatement avertie. Mais Neige était tout de même confiant. D'autant plus que les armées de Krateros s'étaient chargées de faire le ménage, tout en se chargeant de la destruction de la porte spatiale, qui aurait pu être gênante.

    L'armada thalaméenne était donc en route. Mais il ne fallut pas longtemps avant que les problèmes ne surviennent…


    " Neige, on a un problème. D'après nos dernières informations, la colonie possède une porte en orbite. " s'exclama le chef des renseignements militaires.

    " Quoi ? Une porte ? Impossible. J'ai eu la confirmation de Krateros que la porte avait été détruite. "

    " Ils ont du en reconstruire une nouvelle dans ce cas. "

    " Cela risque de poser quelques problèmes. Qu'on rassemble l'état major, il faut repenser notre stratégie. La dernière fois que nous avons foncé tête baissée, le Char des Dieux s'est fait détruire. Maudit Cetyn. "

    La réunion de l'état major allait débuter sous peu, lorsqu'un officier entra, essoufflé.

    " Messieurs, nous avons un problème. L'ennemi lance des flottes d'interceptions. Selon nos informations, il s'agit de vaisseaux conçus pour détruire les grosses structures. Ils veulent abattre le Char avant qu'il n'atteigne sa destination. "

    " J'aurais fais la même chose… Mais c'était prévisible. Qu'on envoie des flottes de contre-interception pour s'occuper de l'ennemi. "

    " Nous avons fais des simulations. L'escorte du Char concentre la majorité de notre flotte militaire. Et la flotte restante est trop éloignée de l'ennemi pour arriver à temps. "

    " Ca, par contre, ça n'était pas prévu. D'où vient-il ? "

    " De divers centres boursiers, principalement en territoire Melrehn. "

    " Ahahahah, ça déclenche une guerre et ça n'a aucune logistique. Je suis sûr qu'ils doivent se maudire d'avoir détruit la Citée à l'heure qu'il est. La flotte ennemie est-elle en mesure de détruire le Char ? "

    " Pas même de l'égratigner. Mais il suffit d'un tir bien placée et… "

    Un autre officier arriva et coupa la parole au premier.

    " Les flottes d'interception ennemies ont disparues. Nous avons pensé à un dysfonctionnement de nos appareils, mais la donnée a été confirmée. "

    " Etrange. "

    " La porte sur la cible a aussi disparue. Nous n'avons pas été en mesure de déterminer si une flotte s'était chargée de la détruire. "

    " De plus en plus étrange. Il se pourrait peut être que… "

    A cet instant, une alerte retentit. Celle qui désignait une communication entrante en provenance d'un membre du Pacte. L'instant d'après, le visage de Krateros s'afficha sur tous les écrans. On le vit, arborant un sourire carnassier, se lever, serrer les poings, et gueuler, comme à sa grande habitude :

    " Qu'ils brûlent tous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! "

    La communication se coupa et Neige Enflammée éclata de rire.

    " Messieurs, nous aurons la colonie Milean. Le chef des armées du Pacte veille au grain. Et croyez-moi, depuis que le Pacte lui a cofinancé une flotte digne des plus grandes, armada de l'Univers, personne ne sera en mesure de toucher au Char des Dieux. Qu'on fonce ! Faisons honneur à notre protecteur et à nos frères ! A mort ! "

    L'ordre fut donné. Le moral était gonflé à bloc, le Char des Dieux filait tel un escargot malade. Lorsque l'orbite de Milean fut en vue, l'escorte du Char s'écarta. Ce dernier se mit à briller de milles feux, puis le fameux tir de satomisation eu lieu. Un spectacle macabre, mais d'une infinie beauté.

    Neige Enflammée communiqua le succès de l'opération au centre de coordination de la purge. On lui assigna de nouvelles cibles. A ce rythme là, d'ici quelques années, il n'y aurait plus la moindre colonie Thelios en Aelron. Viendrait alors le tour des colonies en Varden.

    Et pendant ce temps là, toujours aucune communication officielle de la part des membres du Bal Tel Haelia.
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam

Sam Aoû 01, 2015 10:17 pm

  • *Et en effet, le petit effet de conclusion de la Neige de feu ne manqua pas de produire un effet très proche de ce qu'il avait imaginé au moment de refermer si brutalement la porte.

    Le claquement soudain fît sursauter une grande partie de l'assemblée Melrehn dont le calme n'avait, jusque la, été perturbé par rien d'autre que la brève discussion entre Dame Tinuviel, dirigeante de l'Empire de l'Aube Rouge ainsi que présidente de l'assemblée, et le haut gradé du Pacte qui ressortait à l'instant.

    En temps normal, son geste aurait probablement été interprété comme une provocation grave devant être sanctionné. Mais les circonstances n'avaient rien de normal, le fait même que Neige Enflammée se déplace dans un monde Melrehn étant, en soit, une circonstance tout à fait exceptionnelle. Ainsi donc, l'assemblée à qui il venait quelques minutes auparavant d'adresser sa requête n'y prêta au final, qu'une attention très limitée.

    A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Ainsi, suite à l'annonce particulièrement étonnante de la destruction de la Cité des Dieux, et la seconde annonce, tout aussi surprenante, d'une volonté du Pacte Impérial des Comptoirs que l'ordre se joigne à eux dans la réalisation de ce qui ressemblait à une vendetta des peuples d'Aelron contre les terroristes de Varden, la Dame Rouge avait convoqué la totalité des seigneurs membres en mesure de se rendre sur Cnossus, capitale de l'Empire, pour discuter des décisions à prendre sur la question, question qu'elle avait jugée d'une trop haute importance pour être uniquement réglée par le Triumvirat de tête sans prendre en compte l'avis des membres.

    La réunion se déroulait dans l'une des salles incroyablement bien décorées, pour un bâtiment du peuple mort, du palais Impérial. Si les différents dirigeants convoqués en urgence par l'Impératrice avaient su, par coutume et par éducation, garder le silence tant que l'Amaranth se trouvait dans la salle, l'ambiance changea du tout au tout dès l'instant ou la porte fût totalement fermée.

    En effet, pour la première fois depuis le jour de sa création, l'ordre était divisé. Si d'ordinaire, les prises de décisions diplomatiques se faisaient avec une rapidité exceptionnelle, répondre à la demande du Pacte réclama à l'ordre un temps de réflexion de plusieurs semaines, ponctuées de débats, si ce n'est de disputes, contrastant totalement avec l'unité habituelle des fidèles d'Haelia. Certaines rumeurs, probablement exagérées, allant jusqu'à prétendre qu'à certains moments les débats leur firent frôler la guerre fratricide.

    Tantôt l'assemblée était galvanisée par l'Impératrice Adria de Praxis, partisane d'un engagement dans une guerre totale contre la faction Thelios, soutenue dans ses idéaux par les membres les plus belliqueux de l'ordre, tel que le jeune Hisildar... Tantôt, l'Impératrice Tinuviel de Cnossus et l'Empereur Celestia d'Extalia venaient calmer les ardeurs des guerriers, évoquant notamment le manque de reconnaissance du Pacte lors de la première année de bataille, durant laquelle l'ordre avait partiellement protégée la 31éme région d'Aelron d'un certain nombres d'incursions Thelios. Seul le technologiste Franken Stein ne participa pas le moins du monde au débat, fidèle à son habitude de ne pas mettre le nez dans les affaires d'ordre politique.

    Finalement, un terrain d'entente fût trouvé, les relations entre les partisans de l'ordre s'apaisant immédiatement quand la décision fût enfin validée, et ce fût par communication holographique que l'alliance Melrehne transmis sa réponse au pacte.

    Sur l'holocommunicateur, une silhouette fine et droite apparue, totalement recouverte d'une bure noire, parsemée de quelques formes rouges difficilement identifiables, peut-être des symboles de l'ordre. Une capuche couvrait le haut de sa tête, et un masque son visage, la rendant pratiquement impossible à identifier, bien qu'en soit son identité ne soit que d'une faible importance.

    Après avoir reçue confirmation, de la part des seigneurs Neige enflammée, Jaskier, et Date Tadamune, que la communication était correctement établie, l'être vêtue de noire prit la parole, sa voix trahissant son sexe féminin, et transmis la réponse de l'ordre dans des termes brefs et précis.*


    "-Dirigeants du Pacte Impérial des Comptoirs, plus grande alliance de l'Empire Amaranth connue à ce jour, et amie de longue date de l'ordre d'Haelia.
    Me voici face à vous, afin de vous transmettre la réponse des glorieux fidèles de l'ordre.


    *Elle marqua une courte pause, avant de reprendre.*

    -Après des débats difficiles, l'ordre décide de répondre à votre demande par la positive.

    Ainsi, en vertu de mon rang de Saneare de l'ordre Haelien, je jure sur mon honneur et sur mon sang que l'ordre s'engage à participer à cette guerre à vos côtés selon les termes suivants:

    _Une participation de l'Ordre dans la protection et la purification du Cadran d'Aelron.

    _Un partage total et sans délais des informations que nos deux camps pourraient posséder concernant le camp ennemi.

    _Un pacte de non agression envers les forces militaires Leanths, déjà connues pour être vos alliées, dans le cas ou celles-ci seraient destinées à une attaque contre des forces Thelios, et uniquement dans ce cas précis.

    _Une favorisation du commerce de flottes entre nos deux camp, et un arrêt immédiat du commerce de certains de nos membres en Varden.

    Qui plus est, les membres du Triumvirat d'Haelia vous contacteront bientôt, afin de discuter de l'éventualité de relations politiques et économiques plus poussées entre nos Empires.

    Mes respects, dirigeants des comptoirs, mais je ne peux m'éterniser plus longtemps, mon temps doit désormais être investis dans la préparation de cette guerre.
    "

    *Sur ces mots, la Melrehne disparue immédiatement de l'écran holographique, n'attendant pas de réponse éventuelle de ses interlocuteurs, puisqu'elle avait estimé que tout ce qui devait être transmis, venait de l'être.*


    *A peine deux ans après avoir confirmé leur participation à leurs alliés du Pacte, les membres de l'ordre lancèrent leurs industries de mort, produisant dans le secret le plus total possible du matériel de destruction massive et implacable, à destination des positions Thelios.

    Se fût finalement Dame Adria de Praxis, plus fervente partisane d'une entrée de l'ordre dans ce conflit, qui accomplit le premier véritable acte de guerre, annonçant par la même occasion à l'univers entier leur prise de partie, en détruisant une colonie de la jeune nation Langanum , tandis que les autres membres effectuèrent principalement des interceptions de flottes en Aelron.. pour le moment.*
    Avatar de l’utilisateur
    Tinuviel
    Officier
    Officier
     
    Messages: 159
    Inscription: Mar Oct 16, 2012 8:42 pm
    Gouverneur: Aube Sanglante

Lun Aoû 03, 2015 9:10 pm

  • Une fois son méfait accomplit, le Char des Dieux fut envoyé en région première, sur l'ancienne Uran, afin de se ravitailler et de mettre un coup de peinture sur les quelques éraflures faites par les Thelios lors de la dernière opération. L'escargot volant étant aussi rapide que son homologue terrestre, une bonne année s'écoula. Plusieurs membres du Pacte craignaient pour la vie du Char, personne n'était à l'abri d'une collision au beau milieu de l'espace. Néanmoins le bijou des Chantiers Impériaux Thalaméens arriva à bon port.

    Quelques années plus tard, alors que les Thelios se faisaient massacrer à vue d'œil, le Shogunat Date avertit Neige Enflammée d'une petite mesquinerie faite par les ressortissants de La Pensée. En effet, d'après le dernier recensement effectué, une colonie au nom peu commun de "Nouvelle Milean" fit son apparition non loin d'Uran.


    " Seigneur, les Thelios sont décidément joueurs. Coloniser en lune d'Uran, sachant que le Char des Dieux y est en séjour de vacances, c'est conceptuellement assez étrange comme idée. "

    " Les Thelios ont vraisemblablement un sens de l'humour peu commun. Ils ont dû envoyer des prisonniers de guerre pour peupler la planète, probablement afin de nous dissuader de lui réserver le même sort qu'à Milean. "

    " Vous pensez à une tête de pont stratégique pour atteindre le Char des Dieux plus facilement, tout en se protégeant de nos attaques à l'aide d'un bouclier humain ? "

    " C'est soit ça, soit que La Pensée s'est perdue dans ses songes."

    Un immense silence accompagna cette tirade Ô combien… Bref, vous avez compris.

    " Bon, du coup, qu'est-ce qu'on fait ? "

    " A votre avis ? J'imagine que je n'ai pas besoin de vous faire un dessin de la situation ? "

    " Nous n'allons quand même pas tuer des civils innocents ? Qui plus est potentiellement des Amaranths prisonniers de guerre, non ? "

    " Du sang Melrehn coule dans mes veines, alors épargnez moi vos considérations et préparer le Char, on va faire une petite ballade. "

    Neige Enflammée sortit de la salle de réunion avant que quiconque ait le temps de protester. Hésitant entre prévenir Brynjaleifre et s'isoler pour allumer sa pipe, il décida qu'il était bien plus sage de considérer la seconde option. Ce qui n'empêcha pas la première de se réaliser, contre la volonté du principal intéressé.

    " Hey flammèche, t'as vu comme ils fondent comme neige au soleil les Thelios ? "

    Brynjaleifre s'esclaffa, alors que Neige Enflammée ne ressentit rien d'autre que de la pitié pour le chef des Eldar. Avouons-le, sa blague était vraiment pourrie…

    " Quel bon vent t'amène, Bryn ? "

    " Tu sais que pour chaque opération concernant le Char des Dieux, le Pacte est avertit, étant donné l'atout stratégique que ton joujou représente dans cette guerre, n'est-ce pas ? "

    " Oups… "

    " La situation ne me plait pas, ça sent le traquenard ! "

    " Allez et c'est reparti pour un tour… Monsieur Brynjaleifre, veuillez prendre place. Je déclare la séance ouverte. Qu'est-ce que vous avez ressenti en apprenant que le Char des Dieux allait se charger d'une planète en lune d'Uran ? "

    " Neige, t'abuses. "

    " Du tout, j'aime quand tu te mets à fantasmer sur des mélodrames et que ta paranoïa te rattrape. D'ailleurs j'ai l'honneur à qui là, mon bien vieux petit Eldar adoré ou son troisième démon intérieur ? "

    " A ton avis ? "

    " T'es trop lucide à mon goût. Et t'as pas ta pipe dans le bec. Enchanté Kaliopness. "

    " Bref, pour en revenir à nos moutons. Cette colonie sent le piège. Ils veulent te forcer à la détruire pour bénéficier du temps où le Char des Dieux n'est pas à l'abri sur Uran pour le détruire. "

    " Tu penses trop. Ou alors tu penses que La Pensée pense trop. Mais c'est trop pensant pour moi cette histoire. "

    " Alors arrête de jacasser et annule l'ordre de mission du Char. Ca vaut mieux. En plus la colonie ennemie ne représente aucun danger actuellement. "

    " T'as raison. Enfin, sur le dernier point. Quant au reste, je suis encore dirigeant du Char, donc il ira bel et bien bercer La Pensée dans un voile blanc. J'ai appelé des renforts, donc s'ils ont le temps de s'en prendre au Char des Dieux, ma flotte sera en mesure de lancer une contre interception en bénéficiant de la rampe d'Uran. Ne t'inquiète pas. Et ça nous permettra de choper leur flotte. "

    Les négociations durèrent suffisamment longtemps pour que le Char des Dieux ait le temps d'accomplir sa mission. Brynjaleifre ne s'était aperçu de rien, ce qui fit bien rire Neige. Ce qui fut moins drôle fut la surpression du système d'Uran quelques minutes après le retour du Char des Dieux.

    Il semblerait donc que même si les Thelios sont incompétents, ils restent tout de même capables de monter des stratégies en y pensant un minimum. Les défenses d'Uran furent très largement augmentées et de nouveaux renforts furent envoyés de Zenovo. Le Char des Dieux était un atout stratégique pour le Pacte, les Thelios l'avaient bien compris. Il est donc naturel qu'ils tentent tout ce qu'ils sont en mesure de tenter pour le détruire. Mais depuis Cetyn et le Seigneur Unptiange, personne n'y était parvenu. Les Thelios n'avaient pas la moindre chance.

    Quelques jours plus tard, lors d'une énième réunion concernant la guerre en cours, une communication entrante se fit depuis les mondes mère d'Haelia. La réponse se faisait attendre, mais l'ensemble des membres du Pacte fut soulagé. Les Melrehns entrent dans la dance, Aelron sera purgée sous peu.

    Avant de reprendre la réunion, Neige interpella Jaskier :


    " T'oublieras pas de lui envoyée des fleurs, du chocolat, et tout le tintouin quand t'iras là-bas, hein Jaskier ! " lui dit-il avec un petit clin d'œil. Ce dernier sembla quelque peu se décomposer.
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam

Sam Aoû 15, 2015 3:20 pm

  • Fondé il y à plus de 800 années TSU, Onrior était alors la seule enclave Baerienne hors de Varden. Bien que les grandes portes fussent encore opérationnelle en ce temps, les communications avec le reste de l’empire restaient difficile. Onrior disposait donc d’une certaines autonomie.
    Situé en lune de la 5ème planète du système Raethankh au sein de la constellation R-ahnan de la région Arehrah du cadran d’Aelron, Onrior se trouvait dans une zone assez peu peuplé par les sept factions. Ce relatif isolement avait poussé ses gouverneurs successifs à en faire un lieu d'échange neutre. Cependant celui ci ne fut guère fréquenté par les membres des autres factions, la grande majorité des négociants étaient donc des habitants et marchands de monde indépendants. Onrior devint rapidement la plaque tournante du commerce local de par son important dispositif de sécurité qui décourageait les pirates les plus virulents. Et bien que ces défenses aient été brisés en de rares occasion durant ces 800 ans, cela fut à chaque fois par des membres de factions et n’entrava le commerce que pour quelques semaines.

    Les années puis les siècles passaient ainsi tranquillement. Bien que de mauvaises nouvelles surviennent parfois. Notamment la destruction de la colonie se trouvant dans le corridor du Verdon qui choqua l’ensemble de l’empire Baerien. Heureusement la population avait put fuir à temps et rejoindre Varden via l’unique porte pirate qui restait en ce temps. Cela aurait dut être un avertissement, une mise à garde envers ce qui arrivait et ce qui pouvait arriver aux colonies Baerienne situés en dehors de Varden. Mais la leçon ne fut pas apprise et Onrior ne fut pas plus fortifiée qu’elle ne l’était déjà.

    Puis vinrent les premières complications lorsque les grande portes Thélios d’Aelron furent détruites tour à tour par des Leanths, des Amaranths et des Adreans. La communication ne pouvant désormais se faire que dans le sens Varden vers Aelron, Onrior ne pouvait plus envoyer des demandes d’aides financières, militaire ou tout autre sujet . Son degré d’autonomie grimpa donc d’un cran.

    De nombreuses années plus tard la redécouverte de la cité des dieux par le Pacte Impérial des Comptoirs permit de renouer un plein contact avec le reste de l’empire Baerien. Car l‘étrange effet de la cité permettait aux portes spatiale de se connecter avec n’importe qu’elle autre porte dans l’univers. Onrior conserva toutefois une grande autonomie.

    Le début de la fin commença en l’an TSU 16 630 lorsque la cité des dieux fut détruite par une flotte de La Pensée, membre de la Fédération Thélios. La nouvelle se répandit rapidement à travers Aelden et une partie des habitants d’Onrior souhaita revenir en Varden. Cinq cents millions de personnes empruntèrent donc la porte spatiale de la planète grâce à la dernière activation de la cité des dieux.
    Suite à ces évènements un conflit de grande ampleur s’enclencha entre les Thélios d’une part et les Leanths, Amaranths, Melrehns d’autre part. Onrior échappa aux premières années de cette guerre. Mais ses habitants commencèrent à craindre pour leur vie lorsqu’ils apprirent la zatomisation de nombreuses autres colonies Thélios en Aelron. Cette peur se développa durant plusieurs années jusqu’à atteindre son paroxysme quand on découvrit qu’une route hyperspatiale avait été tracé par l’Empire Thalaméen depuis sa colonie Arelan situé dans la même région.

    Devant cette situation qui dégénérait rapidement, le gouverneur n'eut d’autre choix que d’ordonner l’évacuation de la planète. Bien que trois cents millions d'irréductible choisirent de rester sur Onrior, refusant de l’abandonner sans combattre et bien résolu à mourir avec elle. Cinq milliards de personnes évacuèrent donc la colonie et se dispersèrent à travers Aelron. Certains devinrent pirates, d’autres marchands indépendants, une partie s’installa sur des mondes libre, plusieurs groupes adoptèrent un mode de vie nomade et le reste s’adonna à des activités et mode de vie non moins divers et variés, quelques-uns parvinrent même à intégrer des guildes. Et c’est par un de ceux là, membre de la guilde du transport, que le reste de l’empire Baerien devait apprendre bien plus tard la destruction d’Onrior.
    Ayant abandonné leur colonie natale et se cachant au sein d’autres peuples ces gens cessèrent de facto de faire partie de l’empire Baerien. Ils n’oubliaient toutefois pas leur racine et développèrent un important devoir de mémoire envers les évènements qui les avaient poussé à quitter Onrior, devoir qu’ils transmettraient à leur enfant. Se nommant eux même les Exilés, ils développèrent un système complexe de codes et de signaux pour se reconnaître entre eux. Ceci leur permettant de s’entraider lorsque le besoin se faisait sentir.

    Ainsi pour ceux qui avaient quitté Onrior, la vie, bien que parfois cruelle et difficile, continua. Il en fut tout autre pour les irréductibles qui avaient choisis de combattre. Ceux là furent tout de même surpris lorsque la bataille pour la planète commença. Il s’attendait à des vaisseaux Thalaméen mais ce fut deux armada Melrehns de l’empire Praxien qui se présentèrent.
    La bataille ne laissa aucune chance aux défenseurs. Mettant en pratique les tactiques de la doctrine militaire de l'époque. Les Melrehns commencèrent par envoyer de nombreux croiseurs lourds suivit d’intercepteurs annihiler le milliers de module défensifs orbitaux présent. Ensuite une flotte composé en grande majorité de bombardiers écrasa à trois reprises les défenses terrestres de la planète. Puis ce fut la station de satomisation orbitale, accompagné de son escorte de cuirassés.

    Lorsque l’on détruit une planète, on s’attend à une explosion de grande ampleur et à une multitude de débris filant à travers l’espace. On s’attend à une trace, un souvenirs physique de ce qui à été, de ce qui se trouvait ici. Mais la satomisation n’est pas comme cela, elle est bien plus effrayante. Cette grande lumière blanche, qui est la dernière chose que voient ses victimes avant d’être annihilé, est froide et cruelle. Elle ne laisse rien derrière elle, aucune traces, aucun débris. En un instant une planète, avec ses habitants, sa faune, sa flore, ses mers, océans, montagnes, plaines... En un instant tout cela disparaît comme si ce monde n’avait jamais existé. Son passé est effacé d’un coup de pinceau méprisant, tout comme son futur. Car les débris permettent de dire aux générations futures : “Ici il y avait une planète”, mais sans eux il ne reste aucun souvenirs physique, juste des souvenirs flottant dans l’esprit de ses anciens habitants. Et quand eux même disparaîtront, plus personne ne souviendra vraiment de ce qu'était Onrior. Même avec le meilleur devoir de mémoire, les descendants des Exilés ne pourront saisir la véritable essence des souvenirs qui leur auront été transmis. Et au fil des siècles Onrior sera peu à peu oublié. Les pèlerinages des Exilés et de leur descendant pour commémorer le jour de sa destruction comporteront de moins en moins de monde. Jusqu’à ce que plus personne ne vienne se recueillir à cet endroit vide et froid de l’espace où se trouvait jadis Onrior.
    Avatar de l’utilisateur
    Rand Faylinden
    Pilote
    Pilote
     
    Messages: 87
    Inscription: Mar Juin 11, 2013 1:42 am
    Gouverneur: Union d'Hoenskar

Jeu Sep 10, 2015 9:05 pm

  • L'inébranlable épopée du Char des Dieux


    Le cycle sinusoïdal de la vie est immuable, les hauts et les bas s'enchaînent, d'enchevêtrent et parfois même fusionnent. Nul n'a jamais été capable de le démontrer, mais tous en sont conscients. Ainsi, la purge menée par les principales alliances d'Aelron avait été très médiatisée et virulente à ses débuts, mais cela fait quelques décennies qu'un calme relatif était revenu.

    En effet, non content d'avoir constitué la plus grande flotte jamais vue de l'histoire des deux amas, le dirigeant du Comptoir Impérial Destria continuait ses expéditions punitives à l'encontre des Thelios. Tout comme quelques autres membres du Pacte, ou encore les rescapés de la Confrérie. Cependant cette purge n'allait principalement que d'un seul sens, les Thelios de l'Hégémonie, bien que numériquement supérieurs, ne ripostaient qu'à de rares occasions. Il est à noter qu'ils ont été sérieusement malmenés par les Amaranths, les Léanths et les Melrehns du Bal Tel Haelia.

    D'un point de vue purement thalaméen, la purge semblait presque terminée. Après avoir lutté à plusieurs reprises avec son Char des Dieux – jusqu'à ce que l'Empire Praxien se réveille à dire vrai – ce dernier profita de son séjour sur le Comptoir d'Uran pour se reposer. Neige Enflammée y détacha de nombreux renforts via une commande expresse passée aux Chantiers Impériaux Thalaméens. Le Char était donc à l'abri, dans une région isolée, sur une planète désolée – il s'agit d'Uran, tâchons de ne pas l'oublier. Et dans la mesure où Neige avait cessé ses attaques à l'encontre des Thelios, il pensait que les thalaméens pouvaient profiter des beaux jours.

    Seulement voilà, l'ennemi Thelios était tenace. Ou plutôt, les irréductibles têtes brûlées à l'origine de la purge semblaient en vouloir encore un peu.



    ****************************** L'habile feinte **********************************


    Sur Zenovo, capitale thalaméenne en territoire du Pacte.

    " Je connais la politique de la maison, mais là, je crois qu'il serait peut être temps, non ? "

    " Plaît-il ? "

    " La technologie du transmetteur de matière a beau être mature, je suis convaincu qu'avec une telle quantité, nous arriverions à le saturer ! "

    " Mais de quoi est-ce que tu parles ? " s'interloqua le préposé à la gestion des matières premières des Chantiers Impériaux Thalaméens.

    " De ces ressources ! De ces fichues ressources !! Quoi d'autre ?! Suis-je donc le seul à être choqué par les quantités astronomiques qui traînent aux quatre coins de l'Empire ?? " s'étrangla son subordonné, un jeune stagiaire.

    " Ecoute gamin, ordre du chef. Les ressources, d'après ce qu'il raconte, il ne sait pas quoi en faire. Et puis ça coûte bonbon la récolte. Donc il préfère les laisser là où elles sont. C'est tout bénef pour tout le monde. "

    Quelques instants plus tard, l'alarme retentit. Le Thelios Psyko mena une incursion éclaire en système PIC pour piller l'un des spatioports thalaméen. Plusieurs milliers de milliards d'unité de métal et de tritium furent dérobées.

    " Effectivement, c'est tout bénef pour tout le monde…"

    Pendant que Neige Enflammée et les membres du Pacte étaient en train de pister les ressources pillées, une autre alarme se fit entendre. Seulement cette fois, l'ensemble des membres du Pacte purent l'entendre. En effet, le Char des Dieux était attaqué à l'autre bout de l'Univers…


    ****************************** Houston, on a un problème ! **********************************


    Le Comptoir d'Uran, havre de non paix, territoire exilée en bordure de la première région, et essentiellement l'un des plus anciens vestiges de l'Univers. Durant quelques décennies, la planète fut choisie pour accueillir le Char des Dieux, en raison de missions assignées dans la région. La fierté des thalaméens ne se promenant jamais seule, toute l'escorte avait été rassemblée et veillait en orbite de la planète.

    Une frappe sur cette position était fort peu probable, la colonie étant tout de même une minimum protégée et ayant ses ressources dépensées régulièrement, afin d'éloigner les pillards du dimanche. L'escorte du Char des Dieux avait été spécialement dimensionnée pour lui procurer une protection maximale, sans peindre une immense cible sur le front de la planète. Se faisant, les seules attaques à l'encontre du Comptoir d'Uran ne pouvaient avoir comme seul objectif de détruire le Char des Dieux, quel qu'en soit le prix.

    Et comme le dit l'adage, quand on aime, on ne compte pas. Neige Enflammée soupçonnait les Thelios de l'avoir adopté comme hymne de la faction. En effet, en seconde lecture, ce magnifique adage stipule simplement que quelqu'un d'irrationnel ne regardera pas sur ses dépenses pour faire quelque chose qu'il veut.

    C'est ainsi que le Comptoir fut la cible de multiples assauts de l'Hégémonie. La durée de vie du Char des Dieux était maintenant comptée… Ou pas.

    Les Thelios faisant honneur à leurs stratégies d'attaques douteuses et réputées inefficaces, une dizaine de vagues de vaisseaux furent envoyées. L'objectif de ces petites escadrilles était de détruire les modules protégeant le Char. Tout du moins, en théorie… En pratique, ces frappes n'avaient servies à rien, la puissance de feu mobilisée étant très largement insuffisante.

    Suite à une idée lumineuse, ou à une prise de conscience majestueuse – ce dont nous doutons, les Thelios ayant eu de nombreuses occasions de prendre conscience de l'inutilité latente de leurs stratégies de bataille – l'ampleur des flottes suicidaires changea : les grands moyens furent mobilisés. En effet, plutôt une flotte plus imposante cibla bien plus violemment les modules, mais s'attela aussi à tenter de détruire les immenses cuirassés. Ces derniers constituaient le premier rempart essentiel à la protection du Char des Dieux, et en éliminer une partie permettrait de lancer un assaut frontal de plus grande ampleur. Cependant, le manque de puissance de feu se fit à nouveau sentir….

    Neige Enflammée, tout comme l'ensemble des membres du Pacte, pensait que l'assaut principal allait suivre. Mais les Thelios de l'Hégémonie n'en firent rien. Le maître de Thalam ordonna l'envoie de flotte de soutient supplémentaire sur Uran. Il ne pouvait se permettre de déplacer le Char, étant donné sa célérité hors du commun.

    Un détachement de modules de défenses fut donc envoyé sur place, le bouclier planétaire fut activé, les structures de défenses furent rechargées, bref, tout était fin prêt pour accueillir les belligérants si l'envie les prenait de revenir.

    Après les nombreuses réunions qui s'étaient tenues sur le Faucon Vigilant, il en sorti que la coordination entre le Pacte et la Confrérie permettaient amplement de limiter suffisamment la puissance de feu Thelios en Aelron pour que Neige Enflammée ne soit pas préoccupé. Néanmoins, cette stratégie présentait des risques…


    " Allez, et une nouvelle ouverture de porte non autorisée sur le Comptoir d'Uran. Messieurs, j'ouvre les paris ! " s'exclama Neige Enflammée au cours d'une réunion.

    Les paris fusèrent. Il faut dire que la cote était plutôt en défaveur des Thelios vu les nombreuses destructions de leurs flottes.


    " Ah, mes gars indiquent qu'il s'agit de… Attention, roulement de tambours… Psyko ! "

    " Psyko ? Impossible. J'ai dégommé une grosse flotte volant sous son giron. " s'intrigua Krateros, le commandant en chef des armées du Pacte.

    " Eh bah… "

    Le visage de Neige Enflammée se décomposa. Tous surent que la flotte d'attaque devait être assez impressionnante, ce qui eu le don d'énerver Krateros.

    " Adieu Char des Dieux… Quoique, d'après les relevés… Oh mon dieu, les boulets… On dirait presque un starshoot !!! "

    Après tout, le Seigneur Psyko avait beau avoir les moyens, une mauvaise stratégie reste une mauvaise stratégie. Le Seigneur susnommé étant un Thelios… Il est, à mon humble avis, inutile de faire un dessin de la situation.

    La flotte en orbite du Comptoir d'Uran remplit son office, à savoir servir de bouclier. La défense au sol pilonna littéralement l'attaquant. Le Char des Dieux s'y mit aussi. Au final, le manque de vaisseaux capables d'abattre les défenses causa la perte de l'impressionnante armada de Psyko. Le Char des Dieux survécu, mais l'ensemble de la flotte thalaméenne y passa.


    " Peut-être qu'ils en voulaient juste après ma flotte au final ? " s'interrogea Neige Enflammée, alors que le rapport de bataille venait de tomber.

    " Peut-être qu'ils sont juste militairement déficients…. " lui rétorqua Brynjaleifre. Avant de poursuivre :

    " Bon maintenant que t'as pu jouer avec le Char, il rentre à la maison. Les Thelios ont peut être quelques difficultés à mener un assaut convenable, mais là, elle est toute nue ta charrette ! Alors retour en territoire du Pacte, et plus vite que ça ! "

    " Ouai ouai ouai… N'empêche c'était quand même marrant. Et puis dans l'histoire, j'y perd peut être de la flotte, mais eux perdent gros en crédibilité. "

    " Ah, parce qu'ils en avaient encore ?! " répondirent en cœur les membres du Pacte.

    Quelques jours plus tard, le Char des Dieux, escorté du reste de la flotte thalaméenne, fit route vers le territoire Amaranth. Cela marqua le début d'une longue et belle épopée.



    ****************************** L'incroyable épopée du Char des Dieux **********************************


    Partant du principe que l'objectif de l'Hégémonie était la flotte thalaméenne, et non le Char des Dieux, Neige Enflammée put se permettre de faire traverser la moitié de l'amas à son joujou favori sans lui coller une escorte digne de ce nom. De toute façon, tout le monde veillait au grain et les Thelios ne devaient plus avoir beaucoup de flotte en Aelron, donc…

    Bah donc, les tentatives d'interception plurent durant les quelques années de voyages du majestueux satomisateur orbital. Et pour t'éviter une rupture d'anévrisme très cher lecteur, sache que le Char des Dieux s'en est sorti. Ou pas. Lis espèce de flemmard au lieu d'espérer prendre des raccourcis, non mais !

    Le Thelios Psyko ayant déjà bien donné pour se charger de la flotte thalaméenne, ce fut La Pensée qui fit chargé de détruire le Char des Dieux en vol. Néanmoins, lui aussi est un Thelios… Cela n'étonnera donc personne si les membres du Pacte cherchent encore à l'heure actuelle l'utilité de la première interception. En effet, même si réussie, la puissance de feu manquait à l'appel. L'hypothèse de la récolte d'informations stratégiques fut émise, mais elle fut rapidement balayée, étant donné l'impossibilité d'extraire une quelconque information lors d'une interception échouée.

    Le second qui s'y colla fut le Seigneur Durban. Un peu moins connu des services de renseignement Amaranths, ce dernier tenta sa chance, peignant ainsi une cible d'un rouge vif sur son front. En effet, le Pacte décida de mener des représailles contre l'ensemble des Seigneurs ayant tenté d'attenter à la lune de miel* du Char des Dieux. Bref, plutôt que de descendre la flotte en un seul coup, la nouvelle stratégie des Thelios fut d'éliminer l'escorte, composée de quelques cuirassés des Chantiers Impériaux Thalaméens. La moitié d'entre eux fut éliminée.

    La stratégie étant visiblement la bonne, Psyko, remis de ses émotions de la bataille du Comptoir d'Uran, décida de se joindre à la fête. La flotte de facture Amaranth, visiblement acheté en bordure du territoire, était composée de croiseurs lourds modifiés pour anéantir les cuirassés. Il fut donc quasi logique qu'après la deuxième tentative, l'Hégémonie parvienne à détruire la maigre escorte du Char des Dieux.

    Maintenant que l'escorte avait été détruite, il était grand temps de passer aux choses sérieuses. Le Seigneur La Pensée, qui, pour rappel, est à l'origine de la purge en ayant intentionnellement détruit la Citée des Dieux, décida de donner le coup de grâce. Le Char des Dieux s'évapora au beau milieux de l'amas. Ou pas en fait, les Thelios sont d'irréductibles…

    Devant ces multiples tentatives d'interception du Char des Dieux, le Pacte fut mobilisé. Krateros détacha un petit contingent pour protéger le Char – contingent qui suffit à mettre à bas l'économie thalaméenne. Les options des Thelios étaient donc relativement très limitées. Et à situation désespérée, action désespérée…



    ****************************** Lumanti, ou le bazooka pour dégommer la fourmi **********************************


    Et quelle action plus désespérée que celle d'impliquer à nouveau sa propre faction à payer un lourd tribut ? La logique Thelios était décidément hors de portée du commun du mortel. Ou serais-ce l'inverse ? Nul ne le saura jamais, malheureusement. Ou heureusement. Ca non plus nul ne le saura jamais…

    Toujours est-il que l'alerte générale fut donnée. Personne ne savait comment, ou tout du moins, tout le monde avait sa petite idée, mais le Lumanti, vaisseau principal de la faction Thelios, était en Aelron. Et sa cible n'était autre que le Char des Dieux, qui bravait fièrement les cieux de l'amas. Mais l'alerte n'était pas donnée pour la raison que vous croyez. En effet, l'objectif n'était de loin pas de protéger le Char des Dieux, mais la course fut donnée entre les Seigneurs d'Aelron pour savoir qui aurait le privilège de détruire le Lumanti.

    Le premier à s'y attaquer fut le vaillant Eldar Brynjaleifre. Chef du Pacte de son état, il ne peut résister à l'envie de montrer ses ****** grâce à un rapport de bataille d'exception – c'est qu'il avait peut être quelque chose à compenser, qui sait… L'armada Eldar était prête, il suffisait de donner l'ordre. C'est à ce moment précis qu'un virulent virus informatique s'empara des installations Eldar. Autant dire que la flotte ne bougea pas, et que Brynjaleifre beugla comme un putois. Neige Enflammée l'honora tout de même d'une visite. Juste pour se fendre d'un
    " Je te l'avais bien dis de faire attention aux endroits où tu traînes sur le réseau !" avant de repartir.

    Finalement, la Technocratie de Charis fut la première sur place. Et d'après la renommée du principal intéressé, venant surtout de sa tendance "bourrin" à résoudre les conflits – afin qu'il y ait encore plus de conflit ! – le Lumanti ne fit pas long feu.

    Quant à notre petit Char des Dieux, il arriva à bon port un peu plus tôt dans la journée, sans la moindre égratignure et grâce à la coopération et à l'implication des membres du Pacte, ainsi que ceux de la Confrérie Lanthanienne de l'Atlante. Du reste, le Char des Dieux est localisé sur Zenovo. Cette information n'est pas divulguée afin de sortir un tome 1 de l'histoire. Cela ne serait pas professionnel et serait contre la libre concurrence de la presse celestusienne.



    * En effet, cher lecteur, Neige Enflammée avait réservé, il y a de cela de nombreux siècles, un voyage à dos de Char des Dieux pour sa lune de miel avec l'Impératrice Amalia. Cependant, cette dernière ayant récemment exprimé sont 1.356ème refus, la lune de miel ne serait pas pour tout de suite…
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam

Lun Sep 28, 2015 10:56 pm

  • ****************************** Hells Bells **********************************


    Quelque part à bord du Faucon Vigilant, aux abords des systèmes du Pacte Impérial des Comptoirs.

    Le jeune thalaméen venait de débarquer sur le Faucon Vigilant pour la première fois. En effet, il venait de terminer avec succès ses classes et avait été affecté au service de renseignement collaboratif, dont le siège se situait tout naturellement sur le Faucon Vigilant. Son rêve devenait enfin réalité, lui qui admirait depuis sa plus tendre enfance le fleuron du Pacte, lors de ses passages à proximité de Zenovo.

    Ses professeurs et quelques unes de ses connaissances l'avaient mis en garde sur l'ambiance relativement tendue qui régnait sur son futur lieu de travail. En effet, même avec toute la bonne volonté du monde, il est difficile de fédérer une vingtaine de dirigeants et leurs équipes respectives. Il appréhendait donc son premier jour, et avec raison.

    Lorsqu'il débarqua sur le Faucon, il se cru au beau milieu d'une tempête. Des gens couraient, hurlaient, se bousculaient, tout bougeait sans cesse. On était loin de l'école et du camp d'entrainement où tout était droit et carré. Notre jeune thalaméen parvint malgré tout à rejoindre le centre des renseignements généraux du Pacte, non sans mal.

    Une fois sur place, il s'annonça, et n'eut pour seul réponse que le silence. Ou plutôt le brouhaha ambiant de la salle. Ici les informations fusaient à une vitesse hallucinante, à se demander comment le centre de renseignement arrive à être efficace avec tout ce bordel.

    Voyant que son supérieur avait d'autres choses probablement plus intéressantes à faire et que tout le monde semblait occupé, il s'approcha de l'immense baie vitrée, donnant sur le vide spatial, où l'on pouvait apercevoir, au loin, diverses colonies appartenant aux membres du Pacte. Soudain, un immense vrombissement se fit entendre, et le Faucon Vigilant se mit à trembler. Le silence s'empara de la salle. Ce bruit sourd était particulier et raisonnait étrangement bien aux oreilles du jeune thalaméen, qui ne mit pas longtemps à comprendre ce qu'il se passait. En effet, un vaisseau approchait, et pas n'importe lequel. Une annonce fut diffusée.


    " L'Amenari approche. Krateros, dirigeant du Comptoir Impérial Destria a visiblement réussi à convaincre l'Empereur de lui louer le fleuron d'Amaranth. "


    ****************************************************************


    Quelques heures auparavant, sur Amaranth, capitale de la faction Amaranth et demeure d'Horace, Empereur de l'Empire Amaranth.

    " La réunion ne pouvait pas mieux se passer. C'était prévisible. J'lui botterai bien l'cul moi à ce vieux schnock d'Horace ! "

    " Du calme Bryn. Nous sommes encore sur Amaranth, attend un peu avant de proférer de telles inepties à voix haute. Et puis si tu ne t'étais pas amusé à jouer à qui est le plus stupide avec l'Empereur, on n'en serait pas là. "

    " Tu peux parler, lèche botte ! Et puis l'Amenari est sous la protection de la Flotte Impériale, dont tout le gratin était là. Et vu la tête qu'ils ont tiré en te voyant arriver… "

    " La ferme tous les deux ! "

    " Tient, monsieur Krateros sort de son silence ! Sûr que si tu nous avais un peu aidés à les convaincre, on n'en serait pas là. "

    " Mouai… Je reste convaincu qu'ils n'avaient de toute façon aucune intention de nous laisser les clés de l'Amenari. "

    " Bon, vous la fermez, oui ? M'enfou de ce qu'ils racontent, je ne repartirai pas sans ! "

    " Et voilà qu'il se remet à nous faire un caprice. On parle du vaisseau de la faction Amaranth, rêve pas trop, c'est pas en allant pousser une gueulante comme tu sais si bien le faire que t'auras gain de cause. "

    " Ouai, même si ça me fait mal de l'avouer, Bryn a raison pour une fois."

    Malgré le compliment, Brynjaleifre ne put s'empêcher de lancer un regard assassin à Neige Enflammée.

    " M'enfou j'ai dis ! On va le voler ! "

    Brynjaleifre et Neige se regardèrent, attendirent deux secondes, et éclatèrent de rire.

    " Bon ok, JE vais le voler alors ! "

    C'est à ce moment là que Krateros, dirigeant du Comptoir Impérial Destria, disparut à jamais. Euh… Nan, ça serait trop beau ça. C'est à ce moment là que Krateros s'en alla en courant.

    " Bordel de Krat qui fait de nouveau son adolescente ! Neige, il faut qu'on le rattrape avant qu'il ne fasse une connerie. Si l'Empereur ou les dirigeants de la Flotte Impériale le chopent, il est foutu, et nous aussi. "

    " Raison de plus pour l'aider. "

    " T'es pas sérieux ?! "

    " L'autre jour j'ai retrouvé de vieux documents d'Esclar Tenebris. Un jour il avait volé l'Orakor sans que les Melrehns ne l'aperçoivent. Et son périple a été plutôt bien documenté. Donc je pense qu'on a toutes nos chances d'y arriver. "

    " Neige… J'te déteste ! "

    " Oui, moi aussi je t'aime Bryn. " lui répondit Neige avec un sourire malicieux et un clin d'œil coquin.

    " T'enflammes pas l'flocon et garde ça pour Amalia ! "


    ****************************************************************


    De retour sur le Faucon Vigilant.

    Suite à l'annonce, quelques applaudissements se firent entendre. Puis tout le monde se remit au travail, avant qu'une seconde annonce soit passée, par le commandant en chef du centre de renseignement coopératif en personne.

    " Étant donné les circonstances dans lesquelles l'Amenari a été récupéré, à savoir de façon tout à fait illégale, une partie de nos effectifs seront réalloués à la surveillance des principaux mondes amaranths. En ce qui concerne les équipes spéciales de surveillance et de renseignement tactique en Varden, vous devez migrer sur l'Amenari. Sur le champ. "

    Quelques minutes après l'annonce, alors que les équipes terminaient divers préparatifs, un vrombissement bien plus violent que le précédent se fit sentir. Puis une immense onde de choc, qui raisonna durant plusieurs heures. Un son de cloche pouvait être entendu.

    " Le Hells Bells est arrivé. La flotte impériale, sous commandement de Krateros, part livrer bataille en Varden. "

    Dans l'espace galactique des systèmes du Pacte, une immense flotte était en train de se former. L'Amenari siégeait au centre de la flotte, avec un autre immense vaisseau à ses côtés. Il avait des allures de Char des Dieux, ce devait probablement être le Hells Bells, satomisateur orbital du Comptoir Impérial Destria. Tout autour de ces mastodontes, on pouvait apercevoir une armada aux proportions peu communes. En effet, on pouvait facilement décompter plusieurs centaines de vaisseaux de classe cuirassés, plusieurs milliers de croiseurs amiraux et des millions d'autres bâtiments de guerre. Le Pacte devenait enfin sérieux en passant à la vitesse supérieure dans la guerre l'opposant aux Thelios.


    ****************************** De l'éboulis à l'avalanche **********************************


    Le décollage de l'Amenari, du Hells Bells et de l'impressionnante armada suscita de nombreuses réactions aux quatre coins des amas connus. Et nul doute que les Thelios, en voyant ce qui les attendaient, commencèrent à avoir les chocottes, comme on dit. Et ils avaient bien raison !

    Cela marqua aussi le début d'une nouvelle phase de la guerre en cours. En effet, tous les espoirs du Pacte, ainsi que de la Confrérie, reposaient sur le succès de cette mission, et donc de la survie du Hells Bells. Alors que dans l'autre camp, les Thelios de l'Hégémonie concentraient tous leurs efforts pour venir à bout de l'engin de destruction massive portatif.

    Après quelques jours de vol de la flotte, qui était toujours stationnée en Aelron, les penseurs Thelios eurent une idée. Plus une flotte de guerre est grande, plus il y a de vaisseaux qui tombent en panne et qu'il faut donc réparer et entretenir. Cela coûte cher, et le montant est généralement prélevé sur les colonies. Or si une colonie ne possède plus de ressources pour alimenter la flotte, une partie des vaisseaux seront inutilisables. Donc la flotte sera plus vulnérable. Donc plus facile à attaquer.

    C'est en partant de ce raisonnement tout à fait censé – pour une fois que les Thelios réfléchissent de façon cohérente, il est fort utile de le souligner – que divers membres de la caste Thelios, décidèrent d'abattre les pontons commerciaux, excellente source de revenues, du Comptoir Impérial Destria. Cependant, contrairement à leurs habitudes, les Thelios n'étaient plus les seuls à tenter de nuire de façon active à l'opération conjointe du Pacte et de la Confrérie.



    ****************************************************************


    Quelques jours après le départ de la flotte, dans une salle de réunion du Pacte, sur le Faucon Vigilant.

    Brynjaleifre, chef du Pacte Impérial des Comptoirs, prit la parole.

    " Bon, tout le bordel de Krat a enfin libéré l'espace dans les systèmes du Pacte, mais on a un autre problème. "

    L'écran holographique s'alluma, laissant apparaître Krateros.

    " Non, cette fois-ci, le problème n'est pas Krat en lui-même. " s'empressa d'ajouter Brynjaleifre, alors que ses compatriotes commençaient déjà à se renfrogner.

    " Ces imbéciles en ont après mes pontons ! Les fous ! Comme si ça allait changer quelque chose !! "

    " Du coup, si cela indiffère le principal intéressé que ses pontons soient détruits ou pas, en quoi est-ce un problème ? " demanda Neige Enflammée.

    " Neige, ce n'est pas non plus les pontons le problème. "

    Le Shogounat Date venait d'entrer dans la salle.

    " Désolé du retard, j'avais des informations à confirmer. Nous avons brièvement pu voir une flotte portant le blason du Seigneur René en système PIC. Nous avons cru à une flotte fantôme, ou à une blague de la part de l'intéressé, mais après croisement avec les données de la Confrérie… "

    " Version courte, please ? " quémanda Neige Enflammée.

    " Il a une colonie en Aelron, avec une rampe suffisamment grande pour toucher les systèmes du Pacte. "

    Le silence s'établit dans la salle, plusieurs membres du Pacte crurent ne pas avoir bien entendu.

    " Et ce n'est pas tout, d'après nos renseignements et nos relevés, le Seigneur René aurait en tout trois colonies en Aelron. Des bases offensives pour la plupart. Nous ignorons toujours comment ces positions ont pu échapper à notre surveillance. "

    " Attendez une minute, d'après mes informations, René est un Duc de l'Ordre Légitimiste Ducal. Pourquoi cet intérêt soudain ? " demanda Darth Sidious avec son pseudo pragmatisme habituel.

    " Pourquoi ?! Parce qu'il m'espionne sans qu'on puisse le voir, voilà pourquoi ! "beugla Krateros.

    " Cette situation est embêtante. Nous savions tous que l'Ordre aidait les Thelios, surtout en support sur les territoires de Varden. Mais s'ils ont des objectifs belliqueux à notre égard et qu'ils disposent d'une logistique en Aelron, il faut agir, et vite. " déclara Brynjaleifre.

    " Satomisation ! " hurla Krateros.

    " Le Hells Bells est en train de se promener, cela me semble délicat. Neige ? "

    " Pffffffff, toujours moi… Trois colonies ça va être long à dégommer. C'est pas un cadeau que vous me faites là les gars… "

    " Arrête de geindre, la Confrérie s'occupe de deux positions ennemies. Donc tu n'as qu'une cible, feignasse. "

    " Bon, bah, je vais préparer le Char des Dieux alors. "

    Quelques jours plus tard, les préparatifs furent terminés. Alors que divers Seigneurs Thelios braquèrent les vaisseaux de classe intercepteur des divers centres boursiers Amaranth, avec comme principale motivation la destruction des pontons de Krateros – où ils échouèrent systématiquement – les satomisateurs orbitaux étaient enfin en place.

    Neige Enflammée fut le premier à envoyer le Char des Dieux effectuer son labeur. Après plusieurs raids destructeurs des forces Eldars, le Char n'eut pas grande difficulté à rayer la colonie Nea'lith de la carte universelle.

    La prochaine cible devait initialement être détruite par le Seigneur Dixon, sous les ordres directs du Seigneur Charis, connu et reconnu à travers l'ensemble des cadrans pour sa sainte cruauté et son esprit guerrier implacable. Cependant, un incident survint juste avant l'attaque. En effet, il semblerait que l'Empire Andromélien, qui cherche toujours à sortir de l'abîme de médiocrité dans lequel il tomba il y a fort fort longtemps, fit son cas au satomisateur orbital, qui fut envoyé directement dans le Voile Blanc. Le Seigneur Charis, pour ses mauvais conseils, se fit charrier comme il se doit par ses confrères, mais aussi par les membres du Pacte. Il annonça qu'il prendrait congé de l'opération le temps de s'occuper d'un certain Melrehn. Nous ne disposons à l'heure actuelle d'aucune donnée concernant cette affaire personnelle, mais gageons que les mondes de l'Empire Andromélien doivent se réduire à vue d'œil.

    La Confrérie disposant de nombreux membres appartenant à la prestigieuse Flotte d'Argent, les Seigneurs Viva, Thexaxa et l'Empire Ohanien s'occupèrent de la seconde cible. Profitant de cette occasion pour démontrer – de façon un tantinet abusive, à croire que la Confrérie est jalouse de la puissance de feu du Pacte – le potentiel destructeur de la Flotte d'Argent, la colonie Aragon n'y survécut pas. Enfin la boucle fut bouclée par le Seigneur Highlander, qui s'occupa affectueusement de la colonie Temartis.

    Aelron venait donc d'être nettoyé de trois colonies du Seigneur René. Mais le mystère quand au développement de ces colonies restait entier.



    ****************************** Œil pour œil, … **********************************


    Après cette effusion de sang, les services de renseignements du Pacte et ceux de la Confrérie concentrèrent leurs efforts pour mettre en lumière cette affaire de colonies mystérieusement apparues. L'objectif avoué de cette récolte massive de renseignements, en plus de pouvoir potentiellement mettre la main sur une technologie inédite, était d'établir une liste des colonies à satomiser rapidement. En effet, dans la guerre en cours contre les Thelios, nul écart ne pouvait être toléré. Toute position ennemie, colonie ou simple secteur, se devait d'être détruit.

    Fort heureusement, ou malheureusement, selon le camp dans lequel on se place, l'Ordre Légitime Ducal, principal victime de cette affaire, décida d'appliquer la loi du Talion à la lettre. Les Ducs étant tout de même plus doués que leurs voisins Thelios – tout du moins de prime abord – ils usèrent eux aussi du satomisateur orbital. La première victime de ces représailles fut un avant poste fortifié de l'Empire Ohanien. Quelques années seulement après la destruction des colonies du Seigneur René, le Sanctuaire des Vieux Croulants, abritant probablement des vestiges trilobite d'une valeur inestimable, fut prise pour cible et détruite.

    Durant ce temps, l'Hégémonie Thelios, qui en était resté à la tentative de destruction de pontons commerciaux, repris un peu de confiance en elle. Le Seigneur Langanum décida, pour marquer le coup, d'attaquer et de détruire des positions civiles du chef du Pacte. Le Seigneur Brynjaleifre perdit ainsi quelques secteurs miniers, ce qui amputa sa production annuelle d'au moins 0,001%. Le bougre chercha immédiatement son compère Neige Enflammée. Gageons que, dans l'éventualité où, assidu lecteur que vous êtes, vous suivez ce récit avec intérêt, nul dessin n'est nécessaire pour votre compréhension. Pour les autres, sachez simplement que la colonie Félicia fut victime d'une visite du Char des Dieux.

    Un véritable match sanglant venait donc de débuter où chaque camp se rendait coup pour coup, en usant et en abusant du satomisateur orbital, seule arme de destruction massive connue pour venir à bout d'une colonie toute entière. Le cours du prix des traceurs hyperspatiaux augmenta de 300% en l'espace de quelques jours. Tout comme celui des photopiles.



    ****************************** Le mystère reste entier **********************************


    Après plusieurs années de recherches, le Pacte et la Confrérie ne parvenaient toujours pas à identifier l'anomalie qui frappait Aelron. Comment les Seigneurs de Varden avaient fait pour développer de véritables places fortes au nez et à la barbe de tous ? Les Léanths, fidèles à leurs dogmes, y virent là l'œuvre d'une technologie Lanthanienne, jalousement gardée par l'Ordre et l'Hégémonie. Et comme toute technologie issue directement des recherches du peuple de Lanthan, ils se devaient de mettre la main dessus.

    Le Pacte avait une vision bien plus prosaïque de la chose. Même si certains se mirent à murmurer le mot "magie", et quand bien même l'Empereur, qui eu vent de ces irrégularités, se dit intéressé par une telle technologie, Neige Enflammée était davantage intéressé par la méthode curative que préventive. Et comme aucune explication scientifique ne permit d'élucider le mystère, le mutisme des principaux intéressés n'aidant pas, il décida de prendre le problème sous un angle différent. Il eu un discours singulier concernant les colonies mystérieuses, lors de la traditionnelle réunion de planification de la suite du cours de la guerre.


    " La magie, ça n'existe pas. La science nous fait pour le moment défaut. Et ces colonies vardenneuses sont trop nombreuses et trop développées pour que nous ne les ayons pas vues ou pour croire à une coïncidence. Et si nous n'avons pas d'explication pour le moment, alors il est de notre devoir d'en trouver une. Notre adversaire dispose peut-être d'une technologie que nous ne possédons pas. Aujourd'hui, la seule action logique à entreprendre, est d'explorer l'ensemble des colonies ennemies pour découvrir leur secret. Et tant qu'à y être, nous débarrasserons Aelron de ces immondices. C'est pourquoi nous allons les traquer, une par une, et, méthodiquement, les étudier, puis les détruire. Plus aucune colonie Thelios ou appartenant à un Seigneur de l'Ordre Légitimiste Ducal ne doit prospérer sur notre sol ! "

    Ainsi, pendant que le Hells Bells vaquait à d'autres occupations, le Char des Dieux, ainsi que les divers satomisateurs orbitaux de la Confrérie Lanthanienne de l'Atlante, se mirent à quadriller Aelron en vue de l'élimination des colonies vardenneuses.
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam

Sam Oct 31, 2015 2:03 am

  • ****************************** Zato-Party ! **********************************


    Depuis l'aube des temps, la guerre était malaimée. Décriée par de nombreux adjectifs péjoratifs, bien peu de gouverneurs d'Amatens prirent le temps d'investiguer sur ses bienfaits. De part ma qualité de Trilobite complètement assumé, le grand penseur Melrehn que je suis n'a pu résister à l'envie de connaître le fin mot de l'histoire, même si je n'ai qu'à de rares occasions pratiquer l'Art de la Guerre (oui, les croyances populaires sont infondées).
    Ainsi, je me suis investi dans une nouvelle tâche, Ô combien plus excitante que l'intendance de Thalam. Au premier abord, et en supprimant tous les affects liés aux nombreux morts des suites d'une guerre, cet événement est un terreau d'une fertilité extraordinaire !
    Il suffit en effet de songer aux nombreuses avancées scientifiques et technologiques, qui attestent, non seulement d'un gonflement des budgets, mais aussi et surtout du dépassement personnel. Quel meilleur moyen y a-t-il pour encourager des chercheurs à chercher qu'en leur donnant une raison de chercher ? Oui, d'après mes observations, l'os incarné par la défense des êtres aimés est très efficace, quelque que soit la faction observée. Même les Melrehns s'y plient, à l'exception des Inferis. Mais il n'est plus à prouver que nous sommes au-dessus de nos cousins sur bien des plans.

    […]

    Bref, oui, la guerre de la culture populaire, c'est le mal et ça laisse des traces psychologiques. Mais à côté de ça, c'est un véritable moteur pour l'économie ! Alors guerroyons, mais avec honneur plus qu'avec horreur. Car si la guerre est abject par nature, nul besoin d'en rendre les actions ignobles.


    Extrait du journal intime de feu Esclar Tenebris.



    Depuis que Neige Enflammée avait mis la main sur un ouvrage d'exception – ou plutôt une pièce secrète remplie de plusieurs dizaines de milliers de pages manuscrites signées Esclar Tenebris – il ne pouvait s'empêcher de le lire et de le relire. L'ancêtre avait beau amuser la galerie sur la scène universelle, il n'en restait pas moins un Melrehn très cultivé. Enfin, excepté sur les affaires qui importent généralement un seigneur de son rang, et surtout de ses obligations.

    Aujourd'hui, plus que jamais, ces mots faisaient écho au thalaméen. Les Thelios avaient commencé une guerre, mais une guerre d'horreur plutôt que d'honneur. Les pertes civiles étaient démentielles, et elles ne faisaient que croître exponentiellement, à mesure de l'utilisation des satomisateurs orbitaux.

    Une nouvelle fournée venait tout juste d'arriver sur son bureau. Alors que le Confrère de l'Atlante Dixion s'occupa de la Nouvelle Elendis, enclave du Duché Rhéanis en Aelron, le Duc Hadès reçut la visite du Purificateur d'Elendia qui déversa sa Sainte Lumière sur la colonie Satanas - L'infernal. Neige pouffa en voyant le rapport, le grosbillisme Léanth commençait à devenir navrant. Mais bon, s'il leur fallait ça pour s'amuser, pourquoi pas.

    La riposte de l'Ordre Légitimiste Ducal ne se fit pas attendre. Cependant, cette fois-ci, la Confrérie était aux aguets. Cela permit dans un premier temps au Seigneur Viva d'intercepter au vol le satomisateur orbital du Duc Snake. Puis l'Empire Ohanien parvint l'impossible en coordonnant parfaitement sa flotte pour qu'elle surgisse en défense de la colonie Erevan, mettant en déroute l'attaque du Duché d'Anton.

    Profitant de la déroute des forces de l'Ordre en Varden, le Pacte Impérial des Comptoirs se mobilisa pour s'occuper d'une des dernières colonies ducale en Aelron. La cible ? La colonie Aelronae, appartenant au Seigneur Ashara. La stratégie habituelle fut adoptée par le Pacte, à savoir des frappes lourdes de la flotte de l'ETCC pour réduire à néant les nuisibles et les structures orbitales, puis une frappe d'envergure du Flocon Enflammée pour permettre au Char des Dieux de renvoyer la colonie dans les limbes.

    Cependant, bien que les premières frappes furent un succès, détruisant ainsi la majorité des structures orbitales, celle du thalaméen subit quelques contretemps…


    " Bryn, qu'est-ce que tu glandes avec les lunes ? Le Char arrive et elles sont encore là ! "

    " T'es aveugle ou quoi, vieille flammèche décrépie ! Elles ont été dégagées les lunes, j'ai la confirmation. "

    " Alors je veux bien admettre qu'en général, je loupe quelque chose. Mais là, pour louper trois planètes, faut quand même y aller. Je te confirme que les lunes sont toujours là. Et on manque de temps. "

    Le match de ping-pong qui venait de s'engager dura quelques minutes, jusqu'au moment où l'un des subordonné de l'Eldar l'avertit que, effectivement, les trois lunes étaient toujours là. L'explication vint un peu plus tard : le fourbe Duc Ashara avait placé des générateurs hyperspatiaux zéros mobile sur les lunes de la colonie d'Aelronae.

    Et bizarrement, lorsque Neige somma Brynjaleifre de faire le ménage – l'idée de satomiser les lunes au dernier moment était son idée après tout, et Neige n'y était pas forcément favorable – il disparut des écrans radars, laissant le Char des Dieux à la rencontre d'un destin funèbre.

    Fort heureusement, notre héros reçut l'aide des Gardiens Xaxa, alias Le Frigorator, qui s'occupa de démanteler la logistique en place sur les lunes, afin que le Char puisse les détruire, toutes les trois. Une fois le labeur terminé, tous les regards se tournèrent vers l'enclave Duc en Aelron. Les Impériaux n'étant pas en reste, le Gouverneur Sorran envoya une batterie de missiles de type FireFly, qui précéda de peu l'impressionnante frappe des Chantiers Impériaux Thalaméens.

    Pendant ce temps là, la terreur et le chaos fut semé dans le cadran de Varden. Le Hells Bells et l'ensemble de son cortège y débarqua. L'objectif avoué du Pacte dans cette guerre était de rendre la monnaie de sa pièce aux ressortissants de La Pensée. Concrètement, le Hells Bells avait pour objectif d'en satomiser la planète mère, détruisant par la même occasion l'accélérateur temporel. Toute l'opération avait été montée en ce sens, conjointement avec la Confrérie Lanthanienne de l'Atlante.

    Beaucoup d'hypothèses furent émises sur la puissance ennemie une fois le débarquement en Varden effectué. En effet, même si les Thelios ne disposaient pas d'une force de frappe conséquente – dans tous les cas bien loin de rivaliser avec la flotte Impériale – ils étaient chez eux. Et surtout, ils avaient le soutient de l'Ordre Légitimiste Ducal, dont les duchés étaient bien connus pour leur tempérament belliqueux. Et lancer un satomisateur orbital impérial en Varden, c'est comme donner un os à un chien, il se précipitera forcément dessus. Le tout était d'atteindre le Temple de Tullaris avant l'arrivée des Ducs.

    C'est ce que le Hells Bells fit, notamment grâce à une surveillance aux petits oignons de la part de la Confrérie, qui intercepta et détruisit de nombreux vaisseaux ennemis partis pour frapper l'armada accompagnant le Hells Bells avant son but. Bref, l'imposante flotte impériale arriva en orbite du Temple, où tout aurait dû s'achever. La bataille n'avait rien d'exceptionnelle, la puissance de feu du Comptoir Destria balayant littéralement tout sur son passage, même les renforts de la Duchésse de Rhéanis. Cependant, le Hells Bells n'y survécut pas…

    La suite des opérations fut, elle aussi, un peu moins réjouissante pour les fidèles de l'Empereur. En effet, la flotte se fit surpresser. Bref, elle ne bougeait plus. C'est un peu comme peindre une immense cible – mais pour le coup, vraiment immense, tellement immense d'ailleurs qu'elle occupe la première place du classement militaire ! – et crier à tue-tête
    "coucou c'est moi, venez m'attraper si vous osez !!! ".

    L'escapade en Varden ne fut pas un échec pour autant, loin de là ! Les pertes Thelios et Ducales étaient très élevées, tant militairement qu'économiquement. Sans oublier les nombreux Centres Boursiers qui avaient s'étaient littéralement fait assaillir pour récupérer une immense flotte capable de lutter avec celle de Déstria.

    Au final, ce coup d'éclat marqua de nombreux ralentissement dans la guerre en cours. L'économie du Pacte avait elle aussi était mise à mal, tout comme celle de la Confrérie. Les Thelios avaient vraisemblablement eu la peur de leur vie et les Ducs, après avoir fanfaronné aux quatre coins de l'Univers pour avoir abattu une si grosse armada, se rendirent compte que leurs comptes, justement, étaient à sec.



    ****************************** Le Faucon aux allures d'Aigle **********************************


    Le ralentissement qui se fit sentir dans la guerre arriva de concert avec de fortes instabilités au sein de l'Empire Amaranth, où des poches de révolution prirent une tournure de quasi putsch. Ce vent de révolution contamina rapidement les autres factions. Excepté les Thelios…

    L'opportuniste gouverneur Kaced Langanum profita de cet instant de répits pour relancer la machine de guerre. Étant tout à fait incapable d'assembler une flotte digne de ce nom, et encore moins de la faire venir en Aelron, il adopta la stratégie du faible paria. A noter que cette stratégie, qui consiste à récupérer des vaisseaux sur les centres boursiers proches des cibles à attaquer, est efficace, mais est jusqu'à présent la seule stratégie utilisée par les Thelios pour causer des dégâts en Aelron.

    Toujours est-il que le preux et vaillant gouverneur Langanum décida, vraisemblablement de son propre chef, de relancer la guerre, pensant surement créer l'effet de surprise. La cible était le système thalaméen, centre de production principal des Chantiers Impériaux Thalaméens. L'avant poste fut détruit, tout comme plusieurs stations commerciales, pontons, spatioports civils et autres extracteurs de ressources en tous genre. En un mot, le Thelios fit sont cas à la majorité des structures civiles qu'il trouva. Ce qui n'était, en soit, pas une mauvaise idée. Quoique…

    Les Signataires du Pacte furent à nouveau conviés à une réunion de crise.


    " De quoi s'agit-il cette fois-ci ? " baillât Sorran, le para-sith.

    Neige Enflammée croisa le regard de Brynjaleifre. Tous deux allumèrent leurs pipes. Puis les écrans s'allumèrent, montrant les diverses destructions orchestrées par le Thelios Kaced Langanum.

    La projection s'était terminée il y a quelques minutes, quand enfin Brynjaleifre brisa le silence.


    " Ces gueux ne comprendront donc jamais… Il faut croire qu'on a été trop gentil avec eux. "

    " Pourtant, c'est pas comme si on avait chômé durant la guerre. " s'exprima, blasé, Neige Enflammée, qui pouvait déjà imaginer la suite des idées de l'Eldar, et qui, par définition, n'était pas une bonne chose pour lui.

    " Nous avons aussi menées de nombreux raids de destruction civiles en Varden, et la frappe de Krateros aurait dû suffir à les calmer un moment. " s'exclama Date.

    " Ces poules mouillées font toujours la même chose. Ils récupèrent de petites flottes en Aelron, nous attaquent, retourne se cacher en Varden, et vont pleurer chez les Ducs pour les protéger des méchants impériaux. Moi j'dis, on y va, et on rase tout ! " l'Impératrice Amalia accentua ses propos en tapant du poing sur la table.

    " Faut que je refasse de la flotte ? Encore ? " jubila Krateros, comme à son habitude lorsqu'il s'agissait de flotte.

    " Réfléchissons deux minutes voulez-vous ? " tempéra Neige Enflammée. " Les Thelios sont stupides, ça nous le savons. Leurs stratégies militaires de guérilla nous irritent, certes, mais nos pertes sont contenues et ne nous affectent que peu. A quoi bon rentrer dans leur jeu en envoyant à nouveau une armada en Varden ? "

    " Neige, t'es désespérant. Espèce de chochotte, si on t'écoutait, on resterait là à se faire piller en attendant qu'ils se lassent. J'en ai marre de jouer au petit faucon tout gentil. Mes amis, soyons l'aigle ! Le rapace qui déploie ses ailes en Varden et rase toute possession Thelios, sans aucune exception ! Montrons leur que nous aussi, nous pouvons adopter la tactique de guérilla. "

    L'industrie militaire du Pacte s'activa à nouveau, mais cette fois, il n'était pas question d'être audacieux, mais tout simplement d'être odieux. En quelques années, les secteurs Thelios détruits se comptèrent par centaine, tout comme les pontons commerciaux et des dizaines de stations commerciales furent démantelées. Les représailles impériales étaient implacables.

    Cette action d'envergure eu l'effet escompté. L'unité de l'Hégémonie de la Phalange Thelios commençait à se fissurer. Le ton monta rapidement entre les Thelios soutenant la guerre, et ceux prônant sa fin. C'était l'objectif visé par le Pacte, frapper des gouverneurs qui n'étaient pas forcément en accord avec la politique de la Phalange.

    Cette tension atteint son paroxysme lorsqu'un Thelios décida de voler le Lumanti pour piller et détruire les mondes de ses frères. Cette ignominie fut stoppée par Les Défenseurs Céleste et son chef, le Saint Empire Celestia. Au même moment, le Pacte élabora une stratégie pour punir l'Empereur Horace IV d'avoir usurpé leurs faits d'arme en Varden pour remonter sa cote de popularité. C'est ainsi que, malgré la guerre avec les Thelios, le Pacte marcha sur Tenebris, la capitale Melrehn. Leur réponse ne se fit pas attendre et Amaranth tomba aux mains du Peuple Mort.

    La situation ayant été clarifiée en Aelron, le Pacte se tourna à nouveau vers Varden. Et quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'ils apprirent la dissolution de l'Hégémonie de la Phalange Thelios. Bien entendu, les intéressés s'étaient bien gardés de communiquer à ce sujet. Et bientôt, certains Thelios refoulèrent la Science pour aller gonfler les rangs des Domaines Ducaux.


    " Ahahaha, les rats quittent le navire. Même leur chef s'est tiré, eh bah bravo ! Et le Langanum là, on en entend plus parler, sait-on même s'il est encore vivant ? " lança Neige Enflammée au cours d'une nouvelle réunion.

    " Et Horace a enfin le clapet fermé, j'espère que nos amies d'Haelia lui en font voir de toute les couleurs. "

    Brynjaleifre était plutôt fier de sa manœuvre pour évincer l'Empereur.

    " Bon, c'est quoi la suite ? " s'interrogea le Shogun.

    " Maintenant, on frigotte ! " s'écria Neige Enflammée, son sourire remontant jusqu'à ses oreilles.

    " Maintenant " annonça Brynjaleifre, en arborant un sourire carnassier relativement macabre, " maintenant, on enfonce le clou ! "


    ****************************** On enfonce le clou ! **********************************


    En effet, le Faucon avait été titillé plus que de raison. Il est bien normal que le Pacte aille jusqu'au bout de sa philosophie. Sinon, à quoi bon avoir fait tout ce chemin ? Malheureusement pour les Thelios, les Impériaux vinrent à cette conclusion à peu près au moment où le réseau d'avants postes fut remis sur pied…

    Tadamune Date et Sorran partirent pour Varden le lendemain de la réunion. Quelques heures plus tard, les premiers avants postes tombèrent. Au final, après plusieurs jours, ce fut un total de 26 avants postes qui furent détruits, réduisant par la même occasion drastiquement le territoire Thelios. Et alors que l'exode Thelios chez les Ducs continuait, le Pacte décida d'enfoncer le clou.

    Après tout, la principale cible de toute cette guerre n'avait pas encore été abattue. Il est donc tout à fait normal que le Pacte s'emploie à mettre un point final à cette guerre, en accomplissant l'objectif qu'ils s'étaient fixé dès le départ.

    Neige Enflammée eu une longue discussion avec les Signataires du Pacte, pour expliquer en quoi amener le Char des Dieux en Varden était une mauvaise idée. Mais bon, Neige Enflammée étant ce qu'il est, il ordonna tout de même aux Chantiers Impériaux Thalaméens de produire une armada pour accompagner son joyau chez les bouseux.

    L'opération fut lancée. Le Char des Dieux arriva en Varden via la station de saut de Sorran. La trajectoire fut calculée pour ne pas entrer directement dans le système Nyrahto, afin de ne pas éveiller les soupçons. L'escorte du Char était entièrement faite de vaisseaux modifiés du Pacte, afin de minimiser les chances de détection. Tout avait été finement calculé pour maximiser le succès de l'opération.

    Dès que le Char arriva dans le système, Sorran lança ses bombardiers plasma meurtrir la défense au sol, pendant que Tadamune Date envoya ses croiseurs lourd de classe Mojūru pour détruire les drones et plasma mobiles. Au final, il ne restait pas grand-chose sur le Temple de Tullaris lorsque la flotte thalaméenne arriva à portée de tir. Ci-tôt que ce fut fait, les Ephellunca, prodige d'ingénierie conjointe entre les Chantiers Impériaux Thalaméens et l'ETCC, se mirent à graviter autours du Char des Dieux, pour le protéger. Le reste de la flotte au Flocon Enflammé se mit en position, et pilonna la planète, le temps que le bâtiment de classe Dominator ait terminé d'emmagasiner de l'énergie.

    Tous les Signataires du Pacte retinrent leur souffle. Tous pensaient la même chose – Neige, pour l'amour du ciel, pour une fois, ne noob surtout pas ! – mais aucun son ne sortit de leur bouche. Le Char des Dieux orienta son flux destructeur sur la planète mère de La Pensée et, en un instant, le Temple de Tullaris rayonna, puis il disparut.

    Le doux nectar de la vengeance enivra les Signataires du Pacte Impérial des Comptoirs.
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam

Sam Oct 31, 2015 3:55 pm

  • " Rock on, on l'a fumé son accélérateur temporel ! " s'écria Tadamune Date, connu sous le nom de chat-poney, lorsque la destruction du Temple des Tullaris fut confirmée.

    " Wé, c'est qui l'patron maintenant ? Hein, c'est qui le patron ? " lui rétorqua le para-sith Sorran.

    " Bon, on se fait le suivant, le Temple des Cicatrices. Neige ? "

    Neige Enflammée était resté à sa place, c'est-à-dire face à la baie vitrée principale du Char des Dieux, qui donnait directement sur feu le Temple des Tullaris. L'opération était un succès total et pourtant, il n'avait pas bougé, ne serais-ce qu'un cil.

    " Neige, youhou, t'es avec nous ? Arrête de rêvasser, on sait tous le choc que ça doit te faire de réussir une opération militaire. Mais t'inquiète pas, tu vas t'en remettre. "

    Après une très longue inspiration – d'un air pur, il n'avait, pour une fois, pas sa pipe au bec – il expira lentement, entrouvrit sa bouge, et dit simplement " Non. ", d'un ton neutre, égal, sans aucune colère, ni joie, avec suffisamment d'intonation pour que tout le monde l'entende.

    Les Signataires du Pacte, qui étaient en train de faire honneur au triomphe impérial, et qui s'esclaffèrent allègrement de la petite boutade de Brynjaleifre, s'arrêtèrent.


    " Mais si tu vas t'en remettre. T'inquiète pas, la première fois est toujours la plus difficile. "

    " Le Char des Dieux rentre en Aelron. Notre labeur ici est terminé. "

    Un léger étonnement se lut sur le visage des amaranths.

    " Neige, je sais que tu es le commandant du Char, mais nous sommes en plein territoire Thelios. Notre opération est un succès, nous n'avons pas encore été repérés et… "

    " Non. "

    " Ça me fait mal de le dire, mais le para-sith a raison. Arrête de réfléchir Neige, et fonçons. Nous sommes sur place, autant en profiter. "

    Une légère secousse se fit sentir sur le vaisseau : le Char des Dieux et toute l'armada thalaméenne était en train de faire demi-tour.

    " Le Char des Dieux rentre en Aelron. Notre objectif dans cette guerre était de satomiser le Temple de Tullaris. Nous avons récemment mis une forte pression sur les Thelios, nous avons littéralement démantelé leur territoire. Leur économie est à genoux. Et maintenant, avec la satomisation, leur moral l'est aussi. Cette faction est morte. Nous sommes un Faucon, et non un charognard. Agissons comme tel, et montrons que nous avons plus d'humanité qu'eux. "

    " Mais Neige, … " lui rétorqua Brynjaleifre.

    " Non c'est non. Et là, c'est non négociable, on rentre. Point. "


    L'humeur glaciale et pas forcément compréhensible de Neige Enflammée jeta un froid. Alors que le Pacte entrait au panthéon des héros ayant accomplis une satomisation orbitale dans un autre cadran, la fête aurait dû être somptueuse. Au lieu de ça, un lourd silence planait.

    Quelques heures plus tard, le commandant du Char des Dieux revint vers les Signataires.


    " Le communiqué de notre frappe sera envoyé sous peu à la Station Diplomatique Centrale. "

    " Quoi ?! " mugit Brynjaleifre, qui s'était levé.

    Les autres membres du Pacte furent eux aussi interloqués, Sorran semblait lui aussi prêt à se lever, mais il s'était fait devancer.

    " Bien que je ne vous doive aucune explication, je comprends le sentiment qui vous habite. Le Char des Dieux est encore au beau milieu de Varden. Et visiblement, nous n'avons pas été repérés, donc pourquoi divulguer tout de suite ce que nous avons fait. Il serait plus prudent d'attendre que le Char soit sain et sauf en Aelron. "

    L'Eldar se rassit et alluma sa pipe. D'habitude c'est lui qui prenait les décisions et Neige les suivait, en râlant toujours un peu avant. Aujourd'hui, on dirait bien qu'il se produirait l'inverse, et Brynjaleifre n'aimait pas vraiment ça.

    " Mais comme vous l'avez tous si bien souligné, nous sommes là, en Varden, avec une imposante armada. Nous savons tous comment celle de Krateros a terminée dès lors que les Duchés furent mis au courant. Et souvenez-vous aussi du compte rendu qui a été fait après l'opération. "

    Le compte rendu en question s'afficha sur l'holoécran. On pouvait aisément y lire :

    Bien que l'opération soit un échec, dans le sens où le Temple de Tullaris, suite à une défaillance du Hells Bells, est toujours debout, il n'en reste pas moins une grande victoire. En effet, l'armada impériale, afin d'être détruite, a nécessité d'impressionnants investissements de la part des Ducs de l'Ordre Légistimiste. Conclusion : leur réserve de zircans ont sérieusement diminués, tout comme le nombre de vaisseaux dans la majorité des centres boursiers de Varden.


    " C'est hors de question. "

    Ces mots aussi avaient été prononcés d'un ton totalement neutre. Brynjaleifre ne s'était pas non plus donné la peine de se lever.

    " Ce n'était pas une demande, mais l'exposé d'un fait, Brynjaleifre. "

    " Je veux bien que l'opération s'arrête ici, mais non, le Char des Dieux ne sera pas sacrifié et toi tu en seras pas un martyr. Pas pour des raisons aussi absurdes que celles que tu énonces. Laisse le temps à ta flotte de rentrer, si tu veux la voir disparaitre, nous trouverons de nouvelles cibles. "

    " Je sais que vous partagez majoritairement le point de vue du chef. Cependant, là encore, je n'ai pas besoin de justifier mes actes auprès de vous. Dévoiler l'opération aura certes comme conséquence une destruction de ma flotte, mais à quel prix ? L'un des Ducs sera certainement suffisamment stupide pour venir s'y empaler. Et de son point de vue, la destruction du Char des Dieux, sera une grande victoire. Ils n'y résisteront pas. "

    " Mais ta flotte sera détruite. D'après tes propres dires, ton économie n'est pas des plus florissantes. La destruction de ta flotte te ruinerait complètement, alors qu'avec son retour, une revente est possible, ou un démantèlement partiel. "

    " Très juste. Mais l'économie thalaméenne souffre justement à cause de cette flotte, qui a été construite dans un seul but : constituer une armada suffisamment imposante pour protéger le Char des Dieux dans le cadre d'opérations menées en Varden. Les opérations ont été effectuées, l'armada ne m'est plus utile. Et au vue de la configuration des flottes ducales, il est impensable de la reconvertir pour s'occuper d'eux. "

    " Ça sera toujours mieux que de sacrifier le Char… "

    " Pas nécessairement. Le gouverneur qui enverra ses vaisseaux au casse-pipe sera tout aussi perdant que moi. A la différence près que notre industrie nous permet de nous relever rapidement, ce qui n'est pas leur cas. "

    Neige Enflammée fit une pause pour rassembler ses idées. Après tout, il savait que nul ne serait d'accord avec sa ligne de conduite, et s'était par conséquent préparé.

    " L'impact militaire, ainsi que psychologique, de la décision prise, a été mesuré. Et il n'est nullement question de martyr. Les Thelios sont à genoux, la destruction au nom du Char des Dieux ne changera rien pour eux. Ils touchent le fond, ce n'est pas en apprenant la nouvelle qu'ils ont été vengés qu'ils se relèveront.

    L'Ordre Légitimiste Ducal a essuyé d'importantes pertes suite à divers assauts de la Confrérie. Ils ont perdu énormément avec la destruction de la flotte de Krateros. Malgré leurs pertes, ils restent confiants, aveuglés par un orgueil qu'ils traînent depuis bien longtemps. En leur permettant d'accéder aux informations de notre frappe, ils penseront que nous sommes stupides. Ils n'iront pas réfléchir plus loin, et ne se douteront certainement pas que nous l'avons fait exprès, justement pour que tout cela se produise. Leur confiance les poussera à agir sans réfléchir, et un Duc perdra la majorité de son armada. Il pensera à une grande victoire, alors qu'il sera précisément tombé par le piège que nous lui avons tendu. La Confrérie ou Krateros n'auront qu'à se charger du reste.

    Quant à l'Empereur et aux Amaranths, notre victoire ne peut être éclipsée par la seule destruction du Char des Dieux. Aucunes répercutions négatives ne sont à prévoir. "


    Chacun prit quelques secondes pour intégrer les propos tenus par Neige Enflammée.

    " Alors ta décision est prise Neige ? "

    " Oui, elle l'est Bryn. "

    Un canal de communication s'ouvrit vers la Station Diplomatique Centrale, l'épopée du Char des Dieux en Varden fut contée, et le rapport de la bataille du Temple des Tullaris fut diffusé. Quelques jours plus tard, l'Ordre de Sombre-Lune répondit à l'appel du thalaméen. Au cours d'une impressionnante bataille, le Char des Dieux tomba, emportant avec lui la flotte ducale.

    " Tout s'est déroulé exactement comme prévu, mise à part peut être le trou noir qui remplace actuellement la balise de saut pour rentrer. " ironisa Neige Enflammée à la fin de la réunion.
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam

Lun Nov 02, 2015 12:36 am

  • Bien des années après la première incursion du Pacte en Varden et bien avant la seconde, une certaine apathie avait touché l'Hégémonie. Et pas seulement eux. Plusieurs de ses membres avaient tout simplement disparu des écrans radars. Les Kaceds, lassés de ces conflits sans fin s’étaient retirés pour un de leurs sommeils millénaire. D’autres avaient rejoint les Domaines Ducaux. Était-ce une fuite de leur part ? Peut-être, ou peut-être pas. La lassitude de guerre entrait en partie dans ce mouvement mais n'était qu’une cause parmi d’autres. Même si l’opposition se servait de tout ce qu’elle pouvait pour discréditer ses adversaires. En l'occurrence la “fuite vers une autre faction” est l’un des arguments préférés pour cela. Et même si c’est méprisable, ça reste de la propagande et donc une arme de plus à employer lors d’une guerre. Il ne faut pas se leurrer, tous les gouvernements ont un jour ou l’autre dû employer la propagande.

    Tandis que l’apathie s'étendait un peu plus chaque année, le Kaced Langanum entreprit une opération de guérilla à l’encontre des chantiers Thalaméen. Malgré sa réussite, et les milliards de Zircan de pertes pour le Pacte, cela restait peu impressionnant en matière de victoire militaire. C'était toutefois plutôt joli pour une nation âgée d’un peu plus de deux cents années TSU.

    Suite à cela, quelques années passèrent sans guère de mouvement de chaque côté. Certains membres de l'hégémonie, lassé de tout cela. Tenta une approche auprès de la confrérie Lanthanienne de L’Atlante, mais au vu des exigences plus que déraisonnable de celle-ci cette voie fut rapidement abandonnée. Nul membre de L’hégémonie ne tenta de contacter le Pacte, et les membres de ce dernier firent de même. Car, et c’était quelque chose que l’on ne devait apprendre que bien des années plus tard, chacun pensait que l’autre camp ne négocierait jamais.


    Ainsi le temps passait, et l’agonie de L’Hégémonie se poursuivait. Car oui, à ce stade-là on pouvait parler d’agonie. Le destructeur de la cité des dieux, celui qui avait tout déclenché, s’était lui-même retiré bien loin de ces conflits. Et avec ses principaux fondateurs disparus, l’Hégémonie fut dissoute.

    Puis le Pacte débarqua une seconde fois en Varden pour détruire le temple de Tullaris. Rand était absent a ce moment-là, et il n’apprit la nouvelle que bien des mois plus tard.

    Aujourd’hui il se trouvait sur Silas’Avondei, en compagnie d’Aeren.

    - Cela ressemble pas mal à un coup de grâce ce qu’ils nous ont fait. Commença ce dernier.
    - Bof, pas vraiment. Même s’ils n'étaient pas venu ça n’aurait pas changé grand-chose. Répondit Rand. Il laissa le silence s’étaler durant quelques secondes avant de reprendre la parole. Je suis tout de même heureux qu’il n’ait pas continué leur oeuvre de destruction. Comme quoi, quoi que l’on puisse penser de son adversaire, il peut se montrer honorable et clément lorsque l’on s’y attend le moins.
    - Penses-tu qu’ils reviendront ?
    - Peu probable, à quoi bon continuer une guerre lorsque l’un des camps a disparu.
    - Ce serait logique, mais l’homme ne se comporte pas toujours de façon logique.
    - Bah, ils ne pourront pas nous faire plus mal qu’ils ne l’ont déjà fait.


    Les mains croisés dans le dos, Rand fixa un écran géant éteint durant de longues secondes, puis il reprit la parole.

    - C'était un beau projet, tel un phénix il s’est élevé haut dans les cieux. Mais à vouloir monter trop haut, trop vite, il s’est consumé lui-même. Peut-être qu’un jour il renaîtra de ses cendres, quelque part.
    Avatar de l’utilisateur
    Rand Faylinden
    Pilote
    Pilote
     
    Messages: 87
    Inscription: Mar Juin 11, 2013 1:42 am
    Gouverneur: Union d'Hoenskar

Sam Nov 14, 2015 12:26 am

  • - Scarrrrrr !!!!
    - Mouche qui fait mouche, mouaich chai moi…

    Scarmouche, bouche pleine, prenait connaissance des dernières nouvelles sur sa tablette en dégustant les fameuses mad'leines. Petits gâteaux moelleux dont Ambrune avait trouvé la recette. En fait elle pensait que c'était un artefact de grande valeur puisqu'elle l'avait déniché entre les pages d'un vieil ouvrage, "Les Survivants" tome 7. Grande valeur en effet car depuis que les lignes furent déchiffrées les célestins s'en régalaient quotidiennement.

    - Tu veuche quoiche Ambych ?

    Ambrune leva les yeux au ciel…

    - où est Thed ? Son vaisseau a quitté l'appontement dans la nuit.

    Scar déglutit, avale la dernière bouchée et relève la tête
    - Bah, il sera aux réparations. Amby faut sortir des fourneaux, il s'est fait sauvagement agressé il y a 2 ou 3 jours.
    - Justement je crains le pire. Son transpondeur est débranché, mon hologramme se désagrège immédiatement, impossible de le localiser ou de le joindre.
    Bouge-toi, et cherche le !


    *Elle s'est sans doute levée du mauvais pied* se dit Scarmouche, car il s'exécuta immédiatement.


    L'alarme retentit un peu plus tard dans la journée…. Ambrune, lasse de ces alertes, se dirigea vers le pont d'embarquement où Scarmouche attendait.
    - qui est la cible ?
    - pas de cible Amby c'est Thed !
    -
    - oui, il est parti !
    - comme ça ? sans rien dire ? quelle alliance a-t-il rejoint ?
    Scar était livide, car il ne savait comment elle prendrait la nouvelle. Il connaissait l'affection qu'elle lui portait.
    - une mad'leine Amby ?
    -
    - Tous les voyants concernant Thedoci sont au rouge, cela signifie qu'il a quitté la faction. J'ai trouvé un mot Amby.
    - oui bien sûr un mot,…. Argh, je regrette mon absence d'hier au soir.
    - Amby…. Tu as pris ta pillule verte, tu sais celle qui transforme ton poisson rouge en hyppocampe ??
    - Très bien, je sais ce qu'il me reste à faire. Envoie un message aux dirigeants PIC, et prévient de l'arrivée d'un holo-SeMeSse.
    Elle passa le reste de la journée enfermée dans son bureau d'où l'on ne percevait que le ronronnement de l'enregistreur.


    ---Transcription de l'hologramme---

    *Ambrune s'inclina en guise de salut*
    Je me présente, Ambrune à la tête de La Jonque Celeste. Je me suis laissée dire que vos exactions récurrentes à l'encontre de l'alliance avaient pour raison "attaque en représailles à l'encontre des ex-HPT".
    Je n'ignore pas les faits, ni ne les minimise. L'alliance HPT n'existe plus suite à l'ouverture inopinée d'un trou noir dont nous n'avons su maîtriser les conséquences. A la suite de cette disparition, les célestins rentrèrent chez eux, tandis que quelques membres de l'ex-HPT se regroupèrent sous la bannière de la LRDP.

    Aujourd'hui La Jonque souhaite un retour à la quiétude ce qui permettrait à nos empires respectifs, tant les vôtres que les nôtres, de retrouver une stabilité dont nous avons tous besoin.
    Ma présence a donc pour but de vous proposer un cessez-le-feu définitif, proposition qui j'espère retiendra toute votre attention.
    Je ne puis bien sûr parler au nom de la LRDP, toutefois leur souhait est le même et je gage qu'une délégation vous en fera prochainement part.

    *L'hologramme s'inclina, devint flou… la communication clignotait sur "terminé"*
    Ambrune
    Cadet
    Cadet
     
    Messages: 23
    Inscription: Jeu Juil 03, 2014 3:16 pm
    Gouverneur: Ambrune

Ven Déc 11, 2015 9:11 pm

  • A bord du Faucon Vigilant, les signataires du Pacte s'étaient rassemblés suite à la réception d'un message de la dirigeante d'une alliance Thelios. Les amaranths en profitèrent pour ressortir quelques dossiers sur la guerre avec la caste des scientifiques. Et quelques autres bricoles pour tenir le coup durant la réunion, parce que déjà Brynjaleifre s'apprêtait à prendre la parole, sa pipe au bec.

    " Bon, vous avez tous reçu le message. Que ça soit bien clair, ce qu'elle demande là, c'est qu'on arrête la guerre, sans capitulation de leur part et sans compensation. "

    Darth Sidious, para-sith de son état, frappa du poing sur la table.

    " C'est un scandale ! Qu'on brûle La Jonque Céleste pour cet affront ! Dans cette histoire, nous sommes les victimes et nous n'avons fait que nous défendre. Une compensation serait la moindre des choses. "

    Plusieurs voix s'élevèrent pour soutenir la tirade du Sith, personne ne sembla s'y opposer. Quelques minutes plus tard, lorsque le calme était revenu, Neige Enflammée se leva.

    " Alors c'est décidé, on retourne chez les bouseux et on détruit tout ce qui ressemble à du Thelios ! "


    La majorité acclama de nouveau.


    " Comme ça, nous passerons pour des gouverneurs inhumains, qui continuent de frapper férocement un ennemi déjà à terre. En démontrant notre force, nous serons la lie de l'Univers. L'Histoire se souviendra du Pacte Impérial des Comptoirs comme des tyrans sans cœur. Il me semble que personne ici n'a signé le Pacte pour véhiculer une telle image, non ? "

    Le regard de Neige Enflammée était sévère et sa voix, dure, avec un soupçon de mépris.

    " Ne soyons pas idiots. Je vous l'ai déjà dis et vous le redis, nous sommes un Faucon et non un charognard. Ne voyez-vous pas que dans cette affaire, la majorité des Thelios sont bien plus perdant que nous ? "

    Le représentant du Shogunat se leva à son tour.

    " Mais de quoi est-ce que tu parles Neige ? Ils étaient tous membres de l'Hégémonie. Ils ont tous prit part à cette guerre, activement ou passivement. Si les Thelios qui sont venus nous attaquer sont à blâmer, ceux qui n'ont pas bougé le sont tout autant. Plutôt que de comploter une mutinerie, ils ont attendu que l'orage passe. Ils ne valent pas mieux que les suppôts de La Pensée. "

    " Neige, tu as décidé de faire rentrer le Char des Dieux plutôt que de continuer à satomiser l'ennemi. Nous avons respecté ta décision. Mais là, tu n'as pas de joker. Le Pacte fera ce que la majorité réclame. " renchérit Brynjaleifre.

    " Alors c'est ce que vous voulez ? Qu'on se souvienne de nous comme des charognards ? Ils ne sont peut être pas tout blanc en face, mais croire en quelqu'un et se faire avoir, ça arrive. L'erreur est humaine. "

    " Tout comme la clémence. " s'exclama l'Impératrice Amalia, à qui Neige répondit avec un regard cajoleur.

    " Mes frères, le pardon est difficile à offrir, mais il est salvateur. Montrons aux bouseux que nous sommes meilleurs. Montrons à l'Univers tout entier que le Pacte agit avec sagesse. Laissons les démonstrations de force inutiles à la Confrérie. Nous sommes au-dessus de tout cela. "

    Le discours enflammé de Neige continua encore un peu. Ce qui n'empêcha pas Darth Sidious de souffler à l'oreille de Brynjaleifre :

    " Il a bien dit salvateur hein ? Depuis quand il use d'un tel vocabulaire ? Et il n'a presque pas fumé, pourtant quand il s'emporte comme ça, en général, ça se termine en hammam… "

    Le vice-roi des Eldar eut un sourire et regarda l'Impératrice Amalia.

    " Ah, je crois que je comprends. Pas facile d'y faire avec la greluche… "

    Puis ils s'esclaffèrent.

    ****************************** La réponse du Pacte **********************************


    Quelques jours plus tard, la réponse du Pacte fut envoyée à Ambrune.

    " Chère Ambrune, dirigeante de La Jonque Celeste,

    Je me présente, Neige Enflammée, signataire du Pacte Impérial des Comptoirs et l'un de ses dirigeants. Le Pacte accuse bonne réception de votre message.

    Après une étude approfondie de la situation actuelle et des divers éléments contenus dans votre communication, le Pacte a statué.

    Le Pacte accepte le cessez-le-feu définitif proposé. Nous sommes d'avis que, dans cette tragique histoire, tous les membres de feu l'Hégémonie Thelios n'étaient pas forcément en accord avec la politique de ses dirigeants. Les Thelios ont mis sur pied une entreprise intéressante, qui n'aura malheureusement pas aboutie, la faute à une confiance aveugle en des dirigeants corrompus. L'erreur est humaine, le Pacte le reconnait.

    Puisse La Jonque Celeste se reconstruire et œuvrer à sortir la caste Thelios des ténèbres dans lesquelles elle a sombrée. Le Pacte vous souhaite bonne chance. "


    ****************************** Le discours universel **********************************


    Le Pacte ne comptait cependant pas s'arrêter là. En effet, une communication universelle se devait d'être faite, afin que les choses soient claires dans l'esprit de l'ensemble des gouverneurs des deux amas.

    Neige Enflammée enregistra donc un second discours.


    " Gouverneurs des deux amas, je vous salue.

    Plusieurs siècles se sont écoulés depuis le début de la guerre qui oppose le Pacte Impérial des Comptoirs à la faction Thelios. Bien de l'eau a coulé sous les ponts depuis et l'Hégémonie Thelios a été dissoute. Les plus courageux ont refondés leurs anciennes alliances, tandis que les plus couards se sont réfugiés dans les jupons de l'Ordre Ducal, ou ne donnent plus signe de vie.

    Aujourd'hui, le Pacte annonce que cette guerre touche officiellement à sa fin.
    Nous n'avons pas demandé cela.
    Nous avons perdu un précieux héritage Lanthanien.
    Nous n'oublierons jamais ces horreurs commises par les Thelios.

    Cependant, nous autres signataires du Pacte, savons nous montrer cléments envers ceux qui ont été aveuglés par les monts et merveilles promis par les anciens dirigeants de l'Hégémonie. L'erreur est humaine après tout.

    Alors puissent les Thelios renouer avec leurs origines et à nouveau être le moteur scientifique d'Aelden. "
    Avatar de l’utilisateur
    furmi
    Officier
    Officier
     
    Messages: 264
    Inscription: Dim Jan 13, 2008 3:51 pm
    Localisation: Thalam



Retourner vers Le Hall de Guerre




Informations
  • Qui est en ligne
  • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité