La justice est une pelle à tarte

Une déclaration de guerre ? Une bataille épique à raconter ? Venez ici !
Sam Nov 28, 2020 12:51 pm

  • **Holo-transmission entrante***
    Source / Cœur de Lynèdre
    Destinataire / Canaux universels d’Aelden


    L’holo-image s’affina pour dévoiler un grand bureau au dépouillement tout martial. Ses murs tendaient à disparaître sous l’assaut d’envahissantes bibliothèques digitales, de diverses cartes d’Aelden et en de rares endroits, néanmoins, sous d’élégantes et discrètes œuvres d’art.

    La lumière projetée dans la pièce était faible pour convenir au métabolisme de son occupante, dont la mine impassible était soutenue par son insondable regard blanc, caractéristique des habitants du nord de Lynèdre.

    D’une voix claire et neutre, elle s’adressa à l’holo-caméra :


    « Mon nom est Asahée Hydario, Haute-Légataire parmi le Conseil des Neufs au sein de la Légatie des Machinas.

    Si je me présente en ce jour devant les augustes dirigeants d’Aelden sur des canaux publics, c’est avec la volonté de rendre compte, par devant tous, d’une sanction historique ayant été décidée par notre nation à l’encontre du seigneur de guerre Zetran « Zen ».

    Voilà trois siècles TSU, celui-ci s’était opportunément acoquiné avec les violentes nations ducales, qui, toujours avec le courage et l’honneur que nous leur connaissons, avaient déchaîné leurs foudres sur le seul ennemi suffisamment faible du moment pour leur donner l’illusion d’être des puissances militaires accomplies: la Fédération Thélios.

    L’opération initiale de conquête de certains seigneurs Zetrans tourna cependant à la traque des jeunes nations Thélios défaites par la coalition Zetranno-Ducale jusqu’au cœur du territoire fédéral, pour y détruire leurs accélérateurs temporels.

    Une vingtaine de colonies Thélios furent oblitérées, et certaines jeunes nations thélios s’oublièrent en stase, voire disparurent à jamais des cartes, constituant une perte irremplaçable pour les fédéraux en souffrance.

    La roue, cependant, ne cesse de tourner entre Zetrans et Thélios dans un mouvement de bascule et de violence permanente entre ces deux factions. La Fédération étant à nouveau en position de force, il fut décidé de mettre un terme à ce cycle infernal : nous ouvrîmes des canaux de communication avec le Dominion et proposèrent des plans de partage territoriaux pérennes et bien conçus pour mettre un terme à cette sempiternelle guerre, et portèrent d’ambitieux projets commerciaux pour rendre cette frontière coconstruite prospère.

    Ainsi, la Légatie des Machinas fut-elle tenue informée des massacres passés perpétrés par le seigneur Zen et les anciens Domaines. Les responsabilités purent être remontées et affinées. Après avoir sanctionné les premiers coupables, nous demandâmes au seigneur Zen de présenter sa version des faits et ses arguments sous peine de sanctions historiques.

    Dix années TSU lui furent laissées pour préparer sa défense en vue de son procès. Le but affiché était d’obtenir de sa part, le cas échéant et après confrontation des différents points de vue, des excuses envers les nations rescapées de ses crimes, et de le voir apporter une indemnisation à ses victimes. Ainsi étaient les conditions de notre pardon, pour clore cet épisode peu reluisant de l’histoire de Varden. L’ensemble de la procédure fut déroulée en toute transparence vis-à-vis des différentes alliances composant le Dominion Zetran.

    Le seigneur Zen méprisa ces démarches, refusa de déposer ses conclusions sur cette affaire, et pour parler clairement, congédia sans ménagement les émissaires Thélios en dépit de tous les avertissements qui lui avaient été adressés.

    En conséquence de quoi, le Conseil des Neuf de la Légatie des Machinas :
    - Au terme du délai laissé au seigneur Zen,
    - après délibération avec le Conseil dirigeant du Pacte pour le Déploiement Fédéral,
    - en concertation avec les autres nations du Dominion Zetran qui ne s’opposèrent pas à la démarche compte tenu la responsabilité avérée du seigneur Zen et les chances qui lui furent laissées de s’en tirer indemne,
    - au nom et pour le compte de la Justice Universelle pour que les massacreurs sanglants et oppresseurs connaissent à leur tour la douleur,
    - et afin que soit châtié ce criminel de guerre par une sanction à la mesure de ses exactions,
    décida le déploiement des Lux Triumphansdu Pacte, à grande échelle contre le jugé coupable par contumace. Une vingtaine de colonies thélios ayant été détruites, une petite vingtaine des siennes seraient donc renvoyées au vide. Néanmoins, pour que la sanction fut parfaite, il devint évident qu’il était nécessaire de frapper au même titre les nations fantoches également administrées par le seigneur Zen au sein d’un protocole « MULTIS ».

    Les Nations du Shaman, d’Idalgart, de Wottan, de Zak’Aria et de Deva se virent donc appliquer la même sanction.

    Avec le courage qui lui est propre, le seigneur Zen se réfugia en stase quelques semaines TSU à peine après expiration du délai qui lui avait été octroyé pour s’expliquer. Il fut décidé que dans ces circonstances, la sanction trouverait toujours à s’appliquer pleinement en dépit de cette statse calculée.

    Entre le 2 Erehahn(10) de l'an 18,588 TSU et le 16 Dolahn(6) de l'an 18,591 TSU, sans que le Pacte fasse usage des fameuses reliques Lanthaniennes, 107 colonies Zetrannes appartenant à ces six empires ciblés furent donc oblitérées, donc 43, ironie de l’histoire, par leur principale cible de l’époque, l’Estydral.

    Ainsi périt le dernier vestige criminel de l’abject règne de terreur des anciens ducs et leurs alliés sur Varden. Puisse le Dominion prospérer, désormais tourné vers l’avenir et ne comportant plus que des nations n’ayant jamais versé dans les bassesses du seigneur Zen.

    Alors qu’Aelron s’enfonce dans la violence, une nouvelle fois courageusement dirigée vers la plus faible des factions à ce jour, l’Empire Amaranth, nous souhaitons ainsi que Varden propose un modèle de civilisation où ce sont les monstres qui sont terrassés et où les plus vulnérables soient protégés des pires atrocités. Ainsi va la frontière entre barbarie et civilisation.

    Qu'Amatens soit témoin de cette doctrine, et que les nouveaux oppresseurs d'Amaranth soient assurés que leurs actions présentes et futures sont et seront observées avec le plus grand soin. »
    « Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois... Certes. M’enfin, dans celui des valides ils se font terraformer le trou du cul» Poète inconnu, 18.573 TSU
    Legatie des Machinas
    Cadet
    Cadet
     
    Messages: 4
    Inscription: Jeu Nov 12, 2020 12:16 am
    Gouverneur: Thaerys


Retourner vers Le Hall de Guerre




Informations
  • Qui est en ligne
  • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités
cron