Au crépuscule d'une guerre.

Une déclaration de guerre ? Une bataille épique à raconter ? Venez ici !
Jeu Déc 10, 2020 11:23 pm

  • Les couloirs du palais semblaient calmes, aucun bruit, aucune lumière, une obscurité des plus totale, rien ne vint perturber la sérénité de ce début de matinée, dans ces salles habituellement si habitées, et pourtant la reine se tenait là, dans l’ombre, maintenant une posture droite et noble derrière la porte de son auditorium.

    La tête baissée, la respiration calme, la souveraine s’était préparée toute la matinée;
    ses yeux habituellement colorés de vert émeraude et d’un violet très clair étaient fermés, ne laissant seulement paraître le maquillage noir de ses cils.
    Sa longue chevelure rouge acajou aux quelques reflets violets était coiffée d’une tresse tombante le long de sa poitrine et s’accordait avec un simple diadème d’or blanc, sublimé par un aussi rare que magnifique saphir à la teinte bleu royal posée en son centre.
    Son corps quant à lui, semblait vêtu d’une longue robe de cérémonie à la coupe évasée.
    Cousu dans un mélange de tissus blancs dont la qualité exceptionnelle ne pouvait semer le doute sur sa valeur.
    Elle épousait à la perfection les formes de la souveraine qui semblait avoir opté pour une robe noble, chaste et élégante; le col relevé sur sa nuque enveloppait délicatement le bas de sa gorge sublimement accentué par une broderie d’or.
    Ce même col trônait juste au-dessus du bustier de la robe, lui-même brodé de plusieurs diamants noirs alignés le long de la poitrine royale et reliés entre eux par une fine ligne de tissu à la teinte dorée.
    Les épaulières de la robe venaient se diviser en deux couches de tissus, elles aussi brodées d’or et de pierres précieuses et se prolongeait le long des bras royaux, l’une des couches de tissus continuait sa chute jusqu’à sa taille, tandis que l’autre dessinait les manches de la robe, ne laissant paraître que les mains de la reine où seule régnait la chevalière Aëlrodienne sur son annulaire droit.




    A l’extérieur, la rosée du matin couvrait encore les nombreuses plantes de l’immense jardin qui entourait la demeure royale tandis que les premiers rayons du soleil venaient quant à eux éclairer la grande place en contrebas de l’auditorium. Plusieurs milliers ou plutôt millions de personnes s’étaient réunis, impatients d’entendre le discours de leur Reine; les soldats tentaient de maintenir la foule particulièrement agitée et excitée, en dehors du périmètre de sécurité délimité par les nombreux gardes royaux en armures.


    Sept heures trente, à l’instant même où le soleil atteignait son apogée matinale, les rayons de l’astre mirent parfaitement en valeur chaque détail de l’immense porte métallique d'où sortirait leur souveraine.


    Le calme des couloirs du palais se vit enfin perturbé; les talons de la reine résonnant à un rythme presque mélodieux, deux secondes entre chaque pas, elle avança, encore et encore Finalement l’immense porte s’ouvrit, alors que l’hymne d'Aëlrode se fit entendre, rapidement jouée par les musiciens en surplomb de la foule

    Alors que leur souveraine passa la porte, le sentiment de fierté déjà instauré par l’hymne ne fit que croître jusqu’à son apogée, les soldats ainsi que les gardes se mirent en posture de salut alors l'intégralité de la foule civile se mit à applaudir et à crier joyeusement, témoignant son adoration pour la jeune reine.
    Quelque peu éblouit par le Soleil, sa majesté redressa la tête, puis ouvrit les yeux, un léger sourire vint orner son visage, elle prit une grande inspiration, s'éclaircit la gorge et rapprocha ses lèvres du microphone réglé parfaitement à sa hauteur, puis dans un geste de la main fit s’éteindre la mélodie et prit la parole d’un ton calme en regardant la foule en contrebas;

    -Peuple d’Aleurode, fils et fille des étoiles, l’heure est aux réjouissances…*Elle marque une courte pause et reprend sur un ton bien plus enjoué et joyeux* Et à la victoire !

    *La foule applaudit alors, cria et acclama une nouvelle fois, avant qu’Aëlys ne reprenne sur le même ton calme qu’au commencement de son discours*

    -Après des années de combats sur le front de guerre Amaranth et une résistance non négligeable de leurs peuples, il est temps de vous annoncer qu’un cessez-le-feu prend effet immédiatement. Bien que notre victoire soit imminente, il est important à mes yeux de vous rappeler que chaque bataille implique des sacrifices matériels comme humains.

    *La reine porta sa main droite à son cœur, fermant les yeux un instant, elle reprit d’une voix affligée*

    -Il n’y a pas plus grande fierté pour une reine, rien qui ne remplisse plus son cœur de respect et d’admiration, qu’un soldat qui prend le risque de tout perdre en son nom. *Elle garda la main portée à son cœur et hocha tête, continuant*
    Beaucoup d’entre vous ont peut-être déjà perdu un proche ou un être cher dans des conflits parfois vains et cruels. *Elle serre légèrement le poing et lève un instant les yeux vers le ciel* où par une barbarie qu’aucun d’entre nous n’avait encore connu imposée par de prétendus humanistes qui aujourd’hui encore nous mentent ouvertement et revendiquent fièrement leur victoire. *Affirma t’elle d’un ton agacé*

    -Mais tous ces proches, sont morts dans la gloire et l’honneur que représente un sacrifice pour la nation et c’est ce qui me rend fière d’être votre souveraine, votre force, votre courage et votre faculté à transmettre et porter les valeurs de notre Royaume, peu importe la tournure des événements, vous tous êtes prêts à tout donner y compris vos vies pour le bien commun. *Elle acquiesça et leva les yeux au ciel en reprenant d’une voix forte et captivante*

    -C’est pourquoi, j’aimerai que vous regardiez vers le ciel et qu’ensemble nous chantions, chantons à la mémoire de tous ceux qui aujourd’hui encore périssent parmi les étoiles, à la gloire de ces femmes et ces hommes qui combattent et combattrons encore jusqu’à leur dernier souffle pour montrer à l’univers tout entier que ce n’est pas la mort qu’il faut craindre mais bel et bien la colère des enfants des étoiles !

    *La reine s'éclaircit la gorge, ferma les yeux et porta l’une de ses mains à son ventre et commença à chanter; sa voix mélodieuse; douce mais puissante témoignait d’une habileté au chant travaillée depuis son plus jeune âge*

    *Rapidement et après avoir capté les premières notes, les musiciens suivirent leur souveraine, les gardes portèrent les armes à leurs épaules et se mirent en position de salut, au même titre que les soldats, et tous y comprit la foule de civils se mirent à suivre leur souveraine dans son chant d’hommage*



    *La reine termina son chant la première, applaudie et acclamée par son peuple, sa joue droite était sublimée par une unique perle de pluie dont la source prenait au cœur de son œil vert émeraude, les mains tremblantes elle se pinça la lèvre un instant puis esquissa un délicat sourire en passant son index sous son œil, reprenant sur un ton particulièrement chargé en émotion*

    -Au cours de ces différents conflits, une histoire m’a particulièrement interpellée, celle d’un chef d’escadrille de chasseurs dont la femme et la fille ont rejoint les étoiles, ôtées à leur mondes natale par la lumière d’une arme de destruction massive que nul n’avait osée dresser contre nous des siècles durant. *Elle ferma alors le poing, le tapant contre son auditoire en fronçant les sourcils, continuant malgré tout*

    Au delà de cette acte d’une cruauté sans nom, ce chef d’escadrille avait choisit de continuer de se battre pour que jamais de telles actions ne se reproduisent et pour qu’aucun autre des enfants d’Aëlrode n’ait à connaître la fin d’un monde !
    Son régiment avait reçu l’ordre de patrouiller non loin des systèmes principaux du peuple Amaranth et dans une ironie du destin, une arme similaire semblait quitter l’orbite d’une de leur planète.
    *Elle hocha la tête en se pinçant la lèvre un instant, comme éprise par un regret*

    L’ordre fut simple, neutraliser par tous les moyens possible cette engeance de mort qui, volant sans escorte était une cible de premier choix. Malheureusement, l’Empire Amaranth fut particulièrement réactif et malgré la rapidité de l’interception, tous les pilotes furent attendus par une armada de chasseurs Amaranths.

    Prit au piège au cœur des systèmes principaux de l’empire et condamnés à une mort certaine, le pilote m'adressa ces quelques mots:

    *La reine leva légèrement la main alors que les derniers mots enregistrés du pilotes furent retransmis, sa voix tremblante restait malgré tout remplie de courage et de fierté*

    ''Ma reine, puissiez-vous garder dans votre mémoire chacun des pilotes qui sont morts ici, et préservez-nous d’un monde sans lumière’’.

    Quelques instants plus tard, la transmission fut détournée et me laissa entendre l’ultime poème qu’il avait écrit à sa femme, récité avec tant d’émotion que j’en oubliais presque que son chasseur ainsi que celui des milliers d’autres pilotes s'écrasaient sur l’arme Amaranth et finirent par la détruire. *Elle se pinça la lèvre une nouvelle fois, posant la paume de sa main contre l’auditoire et reprit sur un ton attristé*

    Je ne saurai sûrement pas vous le réciter aussi bien qu’il ne l’a fait, mais je tiens à ce que vous tous, soyez témoins de l’humilité et de la noblesse dont notre peuple est sûrement le parangon !

    *Elle prit alors une grande inspiration avant de porter sa main droite à son cœur, fermant les yeux, elle récita de tête;*

    <<En ce soir, le regard plongé dans les étoiles
    Noyé dans un monde aussi beau qu'imaginaire
    Où ton souvenir n'est plus mon tortionnaire,
    Et où, peine et amertume ne font plus voile.
    Au bord d'une rivière baignée de lumière,
    Je m’imagine poser mes doigts sur ta joue,
    Effleurer un instant à quoi ressemble un nous,
    Fixer ton visage à m’en brûler les paupières.
    Sécher les larmes qui coule sur mon visage
    Le temps d'un instant , s'oublier à ton mirage,
    Revivre tes lèvres, croire que c'est réel
    Les étoiles brillent en ce soir nostalgique
    Et je n'ai d' yeux que pour ta beauté authentique
    Que j'aimerai que cet instant soit éternel.>>


    *Quelques larmes s'écoulèrent le long des joues royales, tant à cause de l’émotion transmise que par la beauté du texte, elle reprit sur un ton calme, la gorge serrée et le timbre de voix cassée*

    -On dit souvent que de la guerre naît des héros, qu’au cœur de la tourmente et de l’enfer, la véritable valeur d’une personne s’ouvre à la vue de tous..
    Ces croyances m’ont été maintes fois prouvées au fils de cette guerre et me rassure dans l’idée que notre nation regorge de héros dont les valeurs sont celles qu'à jamais je continuerai de porter.
    C’est pourquoi j’ai décidé d'honorer et décorer chaque soldats ayant pris part aux conflits; morts, comme vivants, tous seront gratifié de la légion Aëlrodienne.
    Leurs familles recevront une aide financière et leurs enfants porteront désormais le titre de ‘’Pupille des étoiles’’ et pourront ainsi accéder à l’Ordre de la Garde ou aux plus prestigieuses écoles du Royaume.


    Et lorsque vous regarderez vers le ciel, que vous contemplerez chaque étoile, souvenez-vous qu’elles sont toutes le reflet d’un fils ou d’une fille d’Aëlrode et Puissent-elles continuer d’illuminer notre monde pour l’éternité !

    *La souveraine termina son discours en s’inclinant face à la foule avant de tourner les talons et de disparaître au travers de la porte qui se referma quelques secondes après son passage, alors que la foule, ravie des dernières mesures, applaudissait et criait à voix haute le nom de leur Souveraine*

    *Alors qu’elle passa la porte pour retourner dans l’enceinte de son palais, la reine s’arrêta et prit rapidement une posture noble et élégante, ses pupilles se dilatèrent rapidement laissant percevoir une fine lueur violette au cœur de ses yeux, alors qu’elle esquissa un large sourire au coin de ses lèvres, puis dans une légère révérence attrapa délicatement une main décorée d’un vernis rouge et la porta à ses lèvres*

    -J’espère que ce discours vous aura été satisfaisant !, Impératrice. *Elle esquissa un large sourire, avant de porter ses lèvres aux siennes et de clôturer définitivement cette journée d’hommage.*

    (à noter que les musiques sont légèrement différentes irp, mais presque semblables)
    "L'univers est rempli de mystère et il attend simplement que notre intelligence s'affine."
    Avatar de l’utilisateur
    Aëlys
    Cadet
    Cadet
     
    Messages: 14
    Inscription: Ven Mai 04, 2018 8:06 am
    Gouverneur: Aëlys


Retourner vers Le Hall de Guerre




Informations
  • Qui est en ligne
  • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité
cron